Lauréats 2008

Prix Léon-Nicolas Brillouin SEE/IEEE France

Ce prix a été créé pour promouvoir l'interaction entre recherche fondamentale, enseignement supérieur et industrie, et apporter une contribution au triangle de la connaissance : sciences, technologie et innovation. Il est décerné à

Sébastien BIGO, Alcatel-Lucent

Sébastien BIGO a effectué la presque totalité de ses travaux dans le domaine des communications optiques, au sein du Laboratoire de recherches d'Alcatel. Fort de sa formation d'ingénieur opticien, il a eu à coeur, tout au long de sa carrière, de contribuer à une meilleure connaissance des effets de propagation dans les fibres optiques, en particulier des effets non-linéaires.

A partir de cette connaissance, il a été à l'origine de plusieurs innovations décisives, destinées à mieux utiliser, ou au contraire à mieux s'affranchir des effets non-linéaires, et ainsi repousser les limites des systèmes de communications optiques. Parmi les innovations les plus marquantes qui ont découlé des travaux de Sébastien BIGO, on peut citer : une nouvelle fibre optique, la TeraLightTM, vendue à plusieurs millions de kilomètres et depuis copiée par ses concurrents, elle est devenue un produit phare d'Alcatel-Lucent. 



Prix Jean-Marie Bergès

Ce prix récompense l'auteur du meilleur article paru dans la REE. Il est décerné à

Jean-Claude BOUDENOT, Thales Research & Technology (TRT), 

trop tôt parti, il y a peu, a piloté les activités de recherche en nanotechnologies au sein de Thales Research & Technology (TRT) et dirigé, également au sein de TRT, le laboratoire central de recherche du groupe Thales, la « Plate-forme technologique commune » en relation étroite avec l'Ecole Polytechnique, le CNRS et l'Institut d'Optique. Jean-Claude Boudenot était directeur de la communication technique au sein de Thales et a enseigné par ailleurs les nanotechnologies à l'Ecole doctorale EDITE ainsi que la physique à l'Institut Supérieur d'Electronique de Paris (ISEP). Il a exercé au quotidien les relations entre enseignement, recherche et industrie dans le domaine des nanotechnologies où la synergie entre technologie, physique, chimie et biologie est essentielle. Il était membre Emérite de la see, membre Senior de l'IEEE. Il a reçu la médaille Ampère de la see en 2005 et le prix Thévenin en 2007. 



Prix Léon-Charles Thévenin

Ce prix récompense des présidents de Groupes régionaux et de Clubs Techniques en fin de mandat, pour leurs talents d'animateur au sein de la see. Il est décerné à

Etienne BESNARD, RTE

Il entre à EDF en 1982 en tant qu'ingénieur d'affaires à Nantes où il est chargé de la construction de lignes et de postes électriques à haute tension, puis il devient responsable d'une division opérationnelle dans le même secteur. Après un passage au service central de la Direction de la Production et du Transport d'EDF à Paris, il rejoint une unité d'exploitation du réseau électrique à haute tension en tant qu'adjoint au Directeur à Metz. Ensuite, il devient Directeur de l'unité d'exploitation Béarn-Pays Basques-Landes à Pau, puis Directeur de l'unité d'exploitation Savoie-Haute Savoie basée à Albertville. Il rejoint enfin RTE Marseille comme responsable du développement du réseau électrique pour la région Sud-Est de la France, poste qu'il occupe actuellement. Etienne BESNARD a animé depuis 2005 le Groupe Régional Sud-Est Méditerranée de la see



Grand Prix de l'Electronique - Général Ferrié 

Cette distinction récompense chaque année un(e) technicien(ne) ayant réalisé des travaux contribuant d'une importante manière aux progrès de la radioélectricité, de l'électronique et de ses applications. Elle est décernée à

Martine LIENARD, Université des Sciences et Techniques de Lille

a soutenu une thèse de doctorat sur « les télécommunications sol-véhicules en tunnel : caractérisation du canal de propagation » et d'une HDR « du modèle de canal de propagation à l'optimisation des systèmes de télécommunications. Actuellement, elle est Professeur au Département Electronique de l'Université des Sciences et Techniques de Lille. Ses recherches concernent essentiellement les communications numériques pour les systèmes de transport, et plus particulièrement dans les milieux confinés : les tunnels, les gares, etc... Ses domaines de compétence couvrent des domaines aussi variés que complémentaires, et s'étendent de la théorie uniforme de la diffraction au codage spatio-temporelle. Elle a toujours su trouver le juste équilibre entre les approches théoriques originales, les validations expérimentales et la conception de systèmes innovants de transmission de données et de localisation, les appareils spécifiques étant réalisés par le personnel technique de son équipe. Elle a étudié et développé une nouvelle génération de radar, alliant les fonctions de télémétrie et de communications numériques pour des applications en tunnel et a apporté des contributions majeures, aussi bien sur les câbles rayonnants que sur les techniques multi-antennes pour les liaisons sol-train ou sur les transmissions multiporteuses utilisant le réseau d'énergie électrique comme support physique de l'information. 



Médaille Ampère

Une médaille de bronze frappée à l'effigie d'André-Marie Ampère récompense et honore tout particulièrement un membre de la see qui a participé aux grandes orientations de l'association, à leur mise en oeuvre et à leur développement, et qui a de surcroît contribué à la mise en valeur et au rayonnement de lasee dans son ensemble. Elle est décernée à:

Florent CHRISTOPHE

membre Emérite (2003), la médaille Ampère vient reconnaître son oeuvre au sein des Clubs Techniques et des Groupes Régionaux de la see. Comme vice-président en charge des Groupes Régionaux ces dernières années, la see a pu apprécier ses grandes qualités de technicien et d'animateur. Florent Christophe a su insuffler une forte dynamique, non seulement aux Groupes Régionaux dont il a été membre, mais aussi à l'ensemble que tous ces groupes constituent. Il a su moderniser les méthodes de travail en décloisonnant et mettant en commun les expériences et les projets. Il s'est montré un organisateur dynamique, clairvoyant et avisé en mettant sur pied de grandes conférences nationales et internationales Sa contribution remarquable dans l'organisation de plusieurs éditions d' ETTC communes à la see et à la 3AF, et celle de même qualité dans l'organisation de RADAR 2004 notamment. Il a montré des qualités remarquables de communicant en contribuant au lancement du bulletin électronique mensuel de veille technologique Actu-see. Enfin son souci de préparer l'avenir s'est manifesté par des initiatives de contacts et d'échanges avec les jeunes, en particulier les élèves ingénieurs qu'il a su intéresser aux travaux de la see, et en lançant le prix national jeunes André Blanc-Lapierre.

On peut ajouter sa réussite professionnelle à l'ONERA à sa remarquable contribution à la see, à la technique et à l'industrie en France. 



Médaille Blondel

Elle couronne chaque année un scientifique, universitaire ou industriel, français ou étranger,pour des travaux exceptionnellement remarquables, contribuant aux progrès de la Science et de l'Industrie Electrique et Electronique. Elle est décernée à

Isabelle BLOCH, TELECOM ParisTech

La lauréate a obtenu une HDR de l'Université de Paris 5, une thèse de Doctorat de l'ENST. Elle est actuellement Professeur à TELECOM ParisTech. Elle est spécialiste du traitement d'images et du signal. Ses contributions scientifiques sont remarquables par leur dualité, apportant des réponses à des questions théoriques et validant ces résultats sur des applications réelles par des réalisations d'ingénieur, pragmatiques et efficaces. Son domaine de prédilection est l'imagerie cérébrale pour laquelle toutes ces théories sont développées. Tous ses travaux ont eu une grande influence sur ses enseignements à l'ENST et ailleurs. Ils ont conduit à la formation de très nombreux doctorants qui sont maintenant disséminés dans les meilleures équipes en France et à l'étranger. Isabelle BLOCH est une scientifique, ingénieur et enseignante très brillante, dont les contributions sont exceptionnellement remarquables par les apports théoriques sur la fusion d'information, son rôle de pionnière de la morphologie mathématique floue et la mise en oeuvre pratique de ces théories en imagerie cérébrale multimodale. 



Prix National Jeunes André Blanc-Lapierre

Ce prix récompense l'auteur du meilleur rapport de fin d'études d'ingénieur dans les domaines couverts par la see. Il est décerné à

Laurence VANCAMBERG, TELECOM SudParis (Institut National des Télécommunications)

diplômée ingénieur de TELECOM SudParis (Institut National des Télécommunications) à Evry, dans la spécialité High Tech Imaging. Elle a travaillé sur la réalisation de plusieurs projets : Application JAVA de compression d'images à partir de la transformée de KL, programme en C pour la segmentation des vaisseaux pulmonaires par des méthodes de morphologie mathématique, programme en C++ pour le tatouage vidéo pour H264 AVC, imagerie médicale en C (mesure des mouvements cardiaques avec une méthode fondée sur l'Harmonic Phase Flow, modélisation d'une boutique en 3D et navigation à l'intérieur de celle-ci, réalisation d'un DVD pour la présentation commerciale d'un logiciel d'entraînement pour les contrôleurs aériens pour Thales. 



Prix Jean Jerphagnon

Ce prix veut honorer la mémoire et prolonger l'oeuvre de Jean Jerphagnon, décédé en 2005, qui mena une carrière remarquable dans le domaine de l'optique et de la photonique. Il a pour objectif de promouvoir l'innovation technologique et la diffusion de l'optique et de la photonique dans tout domaine d'application. Il est décerné à:

Nathalie PICQUE, Laboratoire de Photophysique Moléculaire du CNRS, Orsay

Groupes / audience: