3EI 2010-61

3ei_couv61.pdf

Abonnez-vous

Abonnement à l'accès numérique en ligne.
Si vous êtes membre de la SEE, les droits d'accès en ligne à la 3EI vous sont acquis et vous n'avez pas besoin de souscrire cet abonnement Adhérez à la SEE à cette page 
Prix de l'abonnement/accès : 30,00 €
se connecter (si vous disposez déjà d'un compte sur notre site) ou créer un compte pour commander ou s'inscrire.
Le produit choisi
Votre tarif, selon ce que vous êtes…
Adhérent SEE
Adhérent SEE
(hors UE)
Non-adhérent
(UE)
Non-adhérent
(hors UE)
Abonnement papier individuel (4 numéros)
39 € TTC
48,18 € HT
42 € TTC
51,12 € HT
Abonnement papier institutionnel (4 numéros) N/A N/A 60 € TTC 68,74 € HT
Accès numérique
inclu
inclu
30 € TTC
29,37 € HT
  • Si vous êtes déjà membre et souscrivez l'abonnement avant le 1er janvier, pensez à renouveler en même temps votre adhésion
  • Les prix affichés tiennent compte de votre situation lorsque vous êtes connecté.
Prix de l'abonnement/accès : 0,00 €
se connecter (si vous disposez déjà d'un compte sur notre site) ou créer un compte pour commander ou s'inscrire.

Achetez la version papier

Prix du numéro : 12,00 €
se connecter (si vous disposez déjà d'un compte sur notre site) ou créer un compte pour commander ou s'inscrire.

Articles et dossiers

Présentation des connaissances de base en thermique des composants.
Contraintes thermomécaniques dans les modules de puissance électronique.
Supraconducteurs et Moteurs Olivier Barre, Bellemain Napame
Détails de l'article

Résumé : Le brevet lié à la machine asynchrone est déposé par le physicien serbe Nikola Tesla en 1887. Cela fait plus d’un siècle que son architecture est établie et semble immuable. En 1889, Michail Ossipowitsch Doliwo-Dobrolski, électricien d'origine russe, invente le moteur asynchrone triphasé à rotor à cage d’écureuil. Celui-ci sera finalement construit industriellement à partir de 1891. Une vingtaine d’années plus tard, le phénomène de supraconduction fut découvert fortuitement en 1911 par un étudiant en physique, Gilles Holst sous la direction du physicien néerlandais Kamerlingh Onnes. Ces deux découvertes sont centenaires et cependant, l’utilisation des supraconducteurs en suppléance des conducteurs en cuivre dans les moteurs électriques n’est qu’exceptionnelle. Les basses températures requises pour rendre la supraconduction possible ne sont que des éléments qui pénalisent leur utilisation. De plus, la réalisation de conducteurs utilisables dans les machines n’est guère aisée. Les matériaux sont nouveaux et pour certains équipements d’âge respectable, comme les moteurs asynchrones, l’utilisation exclusive de supraconducteurs parfaits conduirait à détruire les effets physiques qui sont responsables de leurs rotations. La présentation qui va suivre est basée sur l’analyse des documents relatifs à la supraconduction, les plus anciens ont quinze ans et les plus récents datent de 2008. L’objectif est de revenir sur les principes physiques mis en oeuvre dans les machines électriques et d’introduire pas à pas la problématique liée à l’utilisation des supraconducteurs.

Supraconducteurs et Moteurs
Eco-conception de nouveaux critères de conception en électrotechnique
Système photovoltaïque autonome ou couplé au réseau. Approche pédagogique sous Psim.
Production d’énergie électrique à base d’éolienne - Fonctionnement autonome.