Le véhicule électrique (2) : comment donner corps à la transition énergétique ?

07/06/2013
Auteurs :
OAI : oai:www.see.asso.fr:1301:2013-2:4385

Résumé

Le véhicule électrique (2) : comment donner corps à la transition énergétique ?

Métriques

13
7
130.89 Ko
 application/pdf
bitcache://115c07915487dc983bd77acde24b1010d9e712ae

Licence

Creative Commons Aucune (Tous droits réservés)
<resource  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
                xmlns="http://datacite.org/schema/kernel-4"
                xsi:schemaLocation="http://datacite.org/schema/kernel-4 http://schema.datacite.org/meta/kernel-4/metadata.xsd">
        <identifier identifierType="DOI">10.23723/1301:2013-2/4385</identifier><creators><creator><creatorName>Jean-Pierre Hauet</creatorName></creator></creators><titles>
            <title>Le véhicule électrique (2) : comment donner corps à la transition énergétique ?</title></titles>
        <publisher>SEE</publisher>
        <publicationYear>2013</publicationYear>
        <resourceType resourceTypeGeneral="Text">Text</resourceType><dates>
	    <date dateType="Created">Fri 7 Jun 2013</date>
	    <date dateType="Updated">Sun 10 Sep 2017</date>
            <date dateType="Submitted">Fri 20 Apr 2018</date>
	</dates>
        <alternateIdentifiers>
	    <alternateIdentifier alternateIdentifierType="bitstream">115c07915487dc983bd77acde24b1010d9e712ae</alternateIdentifier>
	</alternateIdentifiers>
        <formats>
	    <format>application/pdf</format>
	</formats>
	<version>33685</version>
        <descriptions>
            <description descriptionType="Abstract"></description>
        </descriptions>
    </resource>
.

REE N°2/2013 61REE N°2/2013 61 LES GRANDS DOSSIERSIntroduction Dans son dernier numéro, la REE a consa- cré l’un de ses grands dossiers au problème clé du véhicule électrique. Elle en achève au- jourd’hui la publication avec trois nouveaux articles. L’ensemble du sujet sera ainsi, nous l’espérons, correctement couvert. Mais le véhicule électrique est un problème multi- facette difficile à appréhender. Longtemps, on a conditionné son émergence à la dis- ponibilité de batteries lui assurant une auto- nomie suffisante à un coût acceptable. Ces batteries, la plupart au lithium, arrivent au- jourd’hui à maturité, même si des progrès sont encore à prévoir dans les années qui viennent. Mais on s’aperçoit que d’autres problèmes doivent être résolus : infrastruc- tures de stations de recharge normalisées et suffisam- ment denses, intégration de ces stations dans les réseaux électriques tout en permettant d’éviter des appels de puis- sance excessifs et d’appeler des moyens de production générateurs d’émissions de CO2 additionnelles, acceptation par l’usager du nouveau concept sous- jacent au véhicule électrique : la voiture « bien d’usage » plus que « bien de pos- session ». Tous ces obstacles sont les uns après les autres en voie d’être franchis. Depuis la parution du dernier numéro de la REE, la nouvelle voiture électrique de Renault, la « Zoé » est sortie, premier véhicule réellement conçu autour de la propulsion électrique et affichant une autonomie réelle comprise entre 100 et 150 km. A Paris, Autolib’, premier ser- vice public d’automobiles électriques en libre service développé à l’échelle d’une grande métropole européenne, est en passe de confirmer son succès avec 1 780 véhicules en service et plus de 28 000 abonnés. Mais Peugeot n’est pas en reste. Dans son article sur « le retour de la voiture électrique », Marc Tison explique la vision du 2e grand constructeur français sur les modalités de ce retour qu’il considère comme à présent irréversible. Le véhicule électrique n’est pas une invention monoli- thique qui viendrait un grand soir détrôner le véhicule à moteur thermique. Les deux peuvent cohabiter, autour de solutions d’hy- bridation plus ou moins poussées, permet- tant de s’adapter aux caractéristiques de chacun des usages, selon que l’exigence de mobilité sera plus ou moins forte. Claude Ricaud, Schneider-Electric, revient sur le problème des infrastruc- tures de recharge et montre comment les trois types de recharge actuellement prévus : normale, rapide, très rapide, de- vraient satisfaire les besoins des usagers. La normalisation européenne semble acquise, même si, une fois de plus, les dernières décisions n'ont pas été favo- rables aux intérêts français. Il reste à faire en sorte que la recharge soit gérée au mieux des intérêts du réseau, en per- mettant réellement une diminution des émissions sans accroître la puissance appelée pendant la pointe. C’est l’un des objectifs des smart grids au cœur de l’initiative « Cercle des entreprises » lancée par la SEE. Enfin, le véhicule électrique ne signi- fie pas seulement voiture particulière. Il y a quelques décennies les trolley- bus étaient monnaie courante dans nos villes. L’article de Nicolas Urien et Le véhicule électrique (2) : comment donner corps à la transition énergétique ? Jean-Pierre Hauet est ancien élève de l’Ecole Polytechnique et Ingénieur du corps des mines. Il a occupé différentes positions dans l’Administration, en parti- culier celle de rapporteur géné- ral de la Commission de l’Ener- gie du Plan. Il a dirigé le centre de recherches de Marcoussis d’Alcatel avant d’être nommé directeur Produits et Techniques de Cégélec puis Chief Techno- logy Officer d’ALSTOM. Depuis 2003, il est Associate Partner de KB Intelligence, spécialisé dans les questions d’énergie, d’auto- matismes industriels et de déve- loppement durable. Il préside l’ISA-France, section française de l’ISA (Instrumentation, Systems & Automation Society). Il est membre émérite de la SEE et membre du comité de rédac- tion de la REE. Jean-Pierre Hauet Associate Partner KB Intelligence Membre Emérite de la SEE 62 REE N°2/2013 LES GRANDS DOSSIERS Introduction Nicolas Chanclou de Siemens, nous montre comment le concept peut être revisité et remis au goût du jour grâce au développement d’un bus à haut niveau de service doté de la propulsion électrique, capable de se ravitailler par biberonnage à chaque arrêt afin d’être en mesure de parvenir, de façon autonome, jusqu’à la station suivante. Le véhicule électrique, au travers de ses multiples enjeux, donne corps à la notion de transition énergé- tique : enjeux énergétiques, industriels, environnemen- taux et enjeux de société. Il remet au cœur du débat la technologie, mais associée à des composantes socié- tales et environnementales fortes. A une époque où la recherche des économies est la règle, le véhicule électrique apporte une note positive : il ne s’agit pas de brider le besoin de mobilité mais d’y répondre, en respectant au mieux les intérêts multiples à prendre en considération. Le retour de la voiture électrique Par Marc Tison...................................................................................................................................................................................p. 63 Les infrastructures de recharge des véhicules électriques Par Claude Ricaud............................................................................................................................................................................p. 67 Une solution respectueuse de l’environnement pour les bus à haut niveau de service Par Nicolas Urien, Nicolas Chanclou......................................................................................................................................p. 73 LES ARTICLES