L'avenir d'Internet

07/06/2013
Auteurs :
Publication REE REE 2013-2 Dossier L'avenir d'Internet
OAI : oai:www.see.asso.fr:1301:2013-2:4384

Résumé

L'avenir d'Internet

Métriques

21
10
139.69 Ko
 application/pdf
bitcache://4d22c0210bd1e3d561fb9eacc52a102ecd1aa632

Licence

Creative Commons Aucune (Tous droits réservés)
<resource  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
                xmlns="http://datacite.org/schema/kernel-4"
                xsi:schemaLocation="http://datacite.org/schema/kernel-4 http://schema.datacite.org/meta/kernel-4/metadata.xsd">
        <identifier identifierType="DOI">10.23723/1301:2013-2/4384</identifier><creators><creator><creatorName>Pierre Rolin</creatorName></creator></creators><titles>
            <title>L'avenir d'Internet</title></titles>
        <publisher>SEE</publisher>
        <publicationYear>2013</publicationYear>
        <resourceType resourceTypeGeneral="Text">Text</resourceType><dates>
	    <date dateType="Created">Fri 7 Jun 2013</date>
	    <date dateType="Updated">Sun 10 Sep 2017</date>
            <date dateType="Submitted">Tue 13 Nov 2018</date>
	</dates>
        <alternateIdentifiers>
	    <alternateIdentifier alternateIdentifierType="bitstream">4d22c0210bd1e3d561fb9eacc52a102ecd1aa632</alternateIdentifier>
	</alternateIdentifiers>
        <formats>
	    <format>application/pdf</format>
	</formats>
	<version>33686</version>
        <descriptions>
            <description descriptionType="Abstract"></description>
        </descriptions>
    </resource>
.

REE N°2/2013 25 LES GRANDS DOSSIERSIntroduction Internet est devenu un « objet » quotidien pour chacune et chacun d’entre nous, complè- tement intégré dans les services des objets les plus courants : téléviseur, téléphone, tablette, voiture... Avec la généralisation des accès sans fil, il n’y a même plus de prise physique pour nous rappeler l’existence d’un réseau, tout au plus une opération à faire lors de la mise en route d’un nouvel appareil. Cette ubiquité, accessibilité en tout temps et tout lieu, nous apparaît d’un usage fort confortable et nous aurions du mal à revenir en arrière. L’accessibilité était inscrite dans la conception des protocoles de l’Internet dont le cahier des charges initial était de « réaliser un réseau capable de résis- ter à tout type de panne ou d’agression sur ses nœuds ». Le choix par ses concepteurs de la simplicité du datagramme, de mécanismes de routage décentralisés, de protocoles ouverts sont, pour une part essentielle, à l’origine de sa réussite. Même si passer à l’échelle planétaire et à des mil- liards d’usagers n’était pas évident, ce qui me paraît tout à fait extraordinaire c’est qu’Internet soit devenu le réseau numérique multiservice capable de transporter tous types de flux d’information : données, images, télévision, voix, loi- sir, commande contrôle de systèmes... alors qu’il n’y avait lors de sa conception pas d’exigences explicitement formu- lées dans ces sens contrairement à ses nombreux concur- rents des années 80. Le mode de conception ouvert et collabora- tif (RFC et logiciels libres) de l’Internet confirme l’expression populaire « on est toujours plus intel- ligent à plusieurs que tout seul ». Il a permis cette incroyable créativité. A l’instar de Louis Pouzin et de Hubert Zimmermann, nous ne doutons pas que les ingénieurs français continueront à être moteurs et innovateurs de l’avenir d’Internet. Cette multiplication des flux d’informations est à l’origine des quantités gigantesques de données à acheminer que l’on compte en Téraoctets. Poussé par l’explosion des ob- jets connectés, l’acheminement de contenus (films, télévisuels, jeux...) a pris le pas sur les flux historiques voix et données. La première conséquence est que la montée des besoins en débit continue depuis 15 ans, est loin de s’essouffler. Il est assez présomptueux d’intituler ce dossier « L'avenir d’Internet », alors qu'il n'aborde que quelques-unes des voies que l’avenir nous réserve. La réduction de la consommation d’énergie s’impose pour tous et Internet n’y échappera pas mais il pourra sûrement aussi y jouer un rôle. Que tous les objets soient connectés semble naturel mais est bien loin d’être réalisé. Internet est le premier vrai réseau universel de service, ouvert et totalement décentralisé. Il a complètement fait exploser les modèles économiques antérieurs, permis l’arrivée et le succès de nouveaux acteurs. L’avenir d’Internet Hommage à Hubert Zimmermann 1941-2012 Polytechnicien et Télécom ParisTech (ENST 1966), Hubert Zimmermann se consacre aux premiers travaux sur les réseaux de données. Au sein du projet de réseau Cyclades de l’IRIA avec Louis Pouzin il a fait partie des pionniers français du monde de l’Internet. Nous lui devons une contribution essentielle à la science des réseaux : la rédaction du modèle de référence ISO dont les concepts d’organisation en couches et d’entités homologues - pair à pair- structurent toutes les architectures de protocoles et de services des réseaux. Dans les années 80, après avoir contribué à la mise en place de l’architecture ISO dans les projets de la Direction Générale des Télécommunications et l’avoir fait prendre en compte par les organismes de normalisation, il entreprend, le développement du système d’exploitation Chorus initialement conçu pour les systèmes distribués qu’il fera évoluer en un système temps réel modulaire. Il crée la société Chorus Systèmes qui édite le logiciel ChorusOS. Il rejoint Sun Microsystem aux États-Unis lorsqu’elle achète Chorus en 1997 et contribue à la création de plusieurs produits. De retour en France, il accompagne des créateurs d’entreprises sur de nouvelles technologies dans le montage de leur start up. Pierre Rolin Institut Mines-Télécom 26 REE N°2/2013 LES GRANDS DOSSIERS Introduction L’article d’Ivan Mériau, Marc Bouillon, Prosper Chemouil, Chidung Lac décrit la montée en débit au niveau des réseaux de transport et d’accès ainsi que les conséquences de la convergence des réseaux fixes et mobiles. Les auteurs mettent l’accent sur l’ampleur des investissements qu’impose la crois- sance du besoin de bande passante. Le constat de la préémi- nence des contenus conduit à réfléchir à des évolutions vers des architectures orientées vers leur distribution. La sécurité est devenue un enjeu majeur. Le passage à des réseaux ouverts et programmables permettront-ils la coexistence harmonieuse de services extrêmement différents ? L’article de Yannick Delibie, Alexander Pelov et Laurent Toutain expose ce qu’est l’Internet des objets aujourd’hui. Le concept d’objet intelligent n’est pas vraiment nou- veau, ce qui l’est, c’est que Internet apporte un service de communication pérenne. Cet « avenir » n’en est qu’à ses prémices, les mécanismes protocolaires existent mais sont loin de résoudre les problèmes que le déploiement à très grande échelle néces- site pour permettre des usages de masse. Dans l’article de Catherine Lepers et Dominique Chiaroni, c’est au réseau lui- même que s’applique la volonté d’être plus économe en énergie. Une gageure puisque la croissance du besoin en débit, ainsi que du nombre d'équipements raccordés, va se poursuivre. Les technologies optiques apportent des améliorations de performance considérables en débit tout en consommant moins que l’électronique. Le réseau Internet est né dans le monde académique, sur un modèle de gratuité et d’ouverture, qui a totalement bou- leversé l’organisation et le poids des acteurs dans le monde des Télécoms. L’article de Godefroy Dang Nguyen et Didier Pouillot présente la situation actuelle et en explique les causes. Il montre des disparités considérables au niveau des systèmes réglementaires et des poids économiques. Il ouvre aussi vers de possibles « bifurcations » dans un do- maine ou l’innovation peut provoquer très rapidement des changements de position de domination. La gouvernance de l’Internet n’est pas traitée dans ce dossier. Le réseau est dé- centralisé mais des règles de nommage se sont imposées, sans que cela soit techni- quement nécessaire, qui donnent à ceux qui les contrôlent un avantage technique- ment et politiquement injustifié. La neu- tralité doit perdurer vis-à-vis des acteurs si l’on veut maintenir cet espace d’innova- tion, de créativité et de liberté. Ce dossier dédié à l’avenir de l’Internet ne peut omettre de rendre hommage au grand scientifique et entrepreneur que fut Hubert Zimmermann qui nous a quittés en novembre 2012 (voir encadré). Les réseaux de télécommunications du futur : enjeux et évolution à un horizon de 5 à 10 ans Par Ivan Mériau, Marc Bouillon, Prosper Chemouil, Chidung Lac ..............................................................................p. 27 Impact des objets sur les protocoles de l’Internet Par Yannick Delibie, Alexander Pelov, Laurent Toutain .....................................................................................................p. 36 Perspectives d’évolution des réseaux optiques vers une meilleure efficacité énergétique Par Catherine Lepers, Dominique Chiaroni ............................................................................................................................p. 43 Prospective du numérique : quelle gouvernance pour quel futur ? Par Godefroy Dang Nguyen, Didier Pouillot .......................................................................................................................p. 53 LES ARTICLES Pierre Rolin, est Ingénieur INSA Rennes (1974) et docteur d’état. Il conduit des recherches au CNRS puis à l’INRIA sur les réseaux locaux. Professeur à l’ENSTA et Telecom Bretagne (1989-1997), il rejoint jusqu’en 2005, la direction de la recherche de France Telecom R&D où il coordonne les recherches « réseaux et logiciels ». Directeur de Télécom SudParis. (2005-2012), il oriente la formation sur les tech- nologies émergentes et le dévelop- pement international. Depuis 2013, il est chargé de mission à l’Institut Mines-Télécom. Auteur de livres, de brevets, membre du comité éditorial de la revue internationale “Annals of Telecom”, il préside le conseil scienti- fique et technique pour la SEE.