La Géolocalisation

Géolocalisation : où en sommes-nous ? 10/05/2013
Auteurs :
Publication REE REE 2012-3 Dossier La Géolocalisation
OAI : oai:www.see.asso.fr:1301:2012-3:4250

Résumé

La Géolocalisation

Métriques

11
4
178.81 Ko
 application/pdf
bitcache://987f45c75c178a3dcea4274a0f0d22a45e7e168d

Licence

Creative Commons Aucune (Tous droits réservés)
<resource  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
                xmlns="http://datacite.org/schema/kernel-4"
                xsi:schemaLocation="http://datacite.org/schema/kernel-4 http://schema.datacite.org/meta/kernel-4/metadata.xsd">
        <identifier identifierType="DOI">10.23723/1301:2012-3/4250</identifier><creators><creator><creatorName>Nel Samama</creatorName></creator></creators><titles>
            <title>La Géolocalisation</title><title>Géolocalisation : où en sommes-nous ?</title></titles>
        <publisher>SEE</publisher>
        <publicationYear>2013</publicationYear>
        <resourceType resourceTypeGeneral="Text">Text</resourceType><dates>
	    <date dateType="Created">Fri 10 May 2013</date>
	    <date dateType="Updated">Sun 10 Sep 2017</date>
            <date dateType="Submitted">Wed 19 Sep 2018</date>
	</dates>
        <alternateIdentifiers>
	    <alternateIdentifier alternateIdentifierType="bitstream">987f45c75c178a3dcea4274a0f0d22a45e7e168d</alternateIdentifier>
	</alternateIdentifiers>
        <formats>
	    <format>application/pdf</format>
	</formats>
	<version>33687</version>
        <descriptions>
            <description descriptionType="Abstract"></description>
        </descriptions>
    </resource>
.

REE N°3/2012 ◗ 55 LES GRANDS DOSSIERsIntroduction Ce dossier vise à faire un point sur l’état ac- tuel et les perspectives de la géolocalisation, tant d’un point de vue applicatif que techni- que. Il tient compte des dernières évolutions dans la communauté de la navigation par satellites (GNSS : Global Navigation Satellite Systems), à savoir le lancement des deux premiers satellites de la future constellation européenne Galileo en novembre dernier, qui sera suivi en septembre prochain par le lancement des deux suivants, ainsi que la disponibilité opérationnelle (avec les 24 sa- tellites nominaux) de la constellation russe GLONASS, sans oublier les lancements réguliers des satellites de la constellation chinoise COMPASS. Bien sûr, les GNSS ne sont pas la seule composante de la géolocalisation : techniquement, certaines limitations de couverture de ces derniers semblent pouvoir être comblées par du Wi-Fi, des systèmes de vision ou l’ajout d’une centrale inertielle. D’un point de vue applicatif et usage, l’indi- vidu et son téléphone portable semblent, pour le mo- ment, être une cible privilégiée tant il est clair que la connaissance de sa position dans un repère partagé de tous est de nature à optimaliser pratiquement tous les aspects liés à la mobilité. Ainsi, outre le domaine de la «  navigation et du guidage  », continuité directe de ce que l’on connaît dans le monde des transports, de nombreux autres domaines sont susceptibles de tirer profit des techni- ques de géolocalisation. Cependant le marché, décrit comme extrêmement prometteur il y a quelques années, ne se développe réellement que dans le cadre de l’exploitation des GNSS. Les fameux "Location Based Services”, ces services géolocalisés disponibles par- tout et pour tous, ne sont eux pas tout à fait au rendez-vous, du moins au niveau escompté. Le dossier propose un état des lieux des diverses approches envisagées aujourd’hui, en pointant les avantages et limitations de ces dernières pour certai- nes classes d’applications et communautés d’utilisateurs potentielles. Les origines va- riées des auteurs, industrie, enseignement- recherche et administration, donnent une certaine richesse au dossier complet en autorisant quelques divergences de vue et ainsi fournissent aux lecteurs des éléments consolidés variés : à lui ensuite de pousser davantage l’analyse s’il le souhaite. Ainsi, ce dossier géolocalisation prend en compte le programme Galileo qui amplifiera encore, espérons-le, la dynamique du domaine et est de natu- re à répondre aux interrogations légitimes que chacun pourrait avoir sur ces systèmes dont « on » nous promet monts et merveilles depuis une décennie. L’actualité dans le domaine des GNSS est particuliè- rement riche et un point d’étape est utile. Les évolu- tions en cours du GPS (qui vont prendre du temps à être disponibles opérationnellement car la constellation est relativement stable), le fait que GLONASS soit, de nouveau, à son niveau nominal de vingt-quatre satelli- tes (un récepteur GLONASS est inclus dans le dernier iPhone 4S !), le lancement des deux premiers satellites Galileo, suivis de deux autres prévus cette année et enfin les plans chinois pour COMPASS justifient un article dédié (Roger Pagny, MEEDDM). Au-delà du domaine des transports, il apparaît de nombreuses perspectives d’utilisation de la géolocalisation. Ph. Saint-Martin fait le point sur les atten- tes et les contextes d’emploi potentiels de la géolocalisation. La compréhen- sion des attentes des marchés, et des acteurs et celle des diverses percep- tions des utilisateurs, à un moment où les technologies mobiles obligent à repenser complètement nos sociétés, est, évidemment, un préalable à l’éla- Géolocalisation : où en sommes-nous ? Nel Samama, enseignant-cher- cheur à l'Institut Mines-Télécom où il anime le Groupe naviga- tion, a proposé ces dernières an- nées des techniques originales de positionnement en intérieur, verrou fort de la continuité du service pour les systèmes satelli- taires. Ces travaux ont fait l'objet de nombreuses publications ainsi que de plusieurs brevets. Il est de plus l'auteur de l'ouvrage “Global Positioning: Technolo- gies and Performances” paru chez Wiley interscience en 2008. Nel Samama Professeur à l’Institut Mines-Télécom 56 ◗ REE N°3/2012 LES GRANDS DOSSIERs Introduction boration de solutions techniques permettant une offre de service continu de géolocalisation. Aujourd’hui, les limites des systèmes globaux proposés pour la conti- nuité de service sont encore nombreuses. Une réelle continuité du service de positionnement dans tous les environnements que l’utilisateur mobile est susceptible de rencontrer n’est pas encore disponible. Nel Samama (Institut Mines-Télécom) expose les limites des solu- tions actuelles et décrit les principaux développements en cours. Ils se fondent quasi unanimement sur des ap- proches hybrides combinant plusieurs techniques dont une composante essentielle sera les GNSS. La conclu- sion de cette contribution ouvre quelques perspectives sur de futurs systèmes de positionnement. ■ Les systèmes globaux de radio navigation par satellite et leurs augmentations régionales. Un regard rapide Roger Pagny ....................................................................................................................................................................................... p. 57 Les applications de la géolocalisation. Une ressource indispensable à la société connectée Philippe Saint-Martin .......................................................................................................................................................................p. 64 Principales techniques et technologies de positionnement. Vers la quête de la continuité de service Nel Samama ..........................................................................................................................................................................................p. 71 Glossaire.............................................................................................................................................................................................p. 80 les articles