La REE, indispensable outil de culture scientifique

24/12/2017
Publication REE REE 2017-5
OAI : oai:www.see.asso.fr:1301:2017-5:21263

Résumé

La REE, indispensable outil de culture scientifique

Métriques

10
0
64.03 Ko
 application/pdf
bitcache://cfdb8081309fb280c76989c91143df8f87d0d247

Licence

Creative Commons Aucune (Tous droits réservés)
<resource  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
                xmlns="http://datacite.org/schema/kernel-4"
                xsi:schemaLocation="http://datacite.org/schema/kernel-4 http://schema.datacite.org/meta/kernel-4/metadata.xsd">
        <identifier identifierType="DOI">10.23723/1301:2017-5/21263</identifier><creators><creator><creatorName>Jacques Horvilleur</creatorName></creator></creators><titles>
            <title>La REE, indispensable outil de culture scientifique</title></titles>
        <publisher>SEE</publisher>
        <publicationYear>2017</publicationYear>
        <resourceType resourceTypeGeneral="Text">Text</resourceType><dates>
	    <date dateType="Created">Sun 24 Dec 2017</date>
	    <date dateType="Updated">Fri 16 Feb 2018</date>
            <date dateType="Submitted">Fri 20 Apr 2018</date>
	</dates>
        <alternateIdentifiers>
	    <alternateIdentifier alternateIdentifierType="bitstream">cfdb8081309fb280c76989c91143df8f87d0d247</alternateIdentifier>
	</alternateIdentifiers>
        <formats>
	    <format>application/pdf</format>
	</formats>
	<version>36954</version>
        <descriptions>
            <description descriptionType="Abstract"></description>
        </descriptions>
    </resource>
.

REE N°5/2017 Z 1 Q uels points communs y a-t-il entre la mobilité électrique, la protection contre la foudre, la gestion des données énergétiques, les micro-réseaux d’énergie, l’Internet des objets, l’arrivée de la 5e génération de radiocommuni- cations mobiles, la problématique de la cybersécurité, la fusion élec- tronucléaire, la gestion des déchets de l’industrie nucléaire, ou encore l’intelligence artificielle ou l’exploitation des ressources spatiales ? Principalement deux : s LEPREMIERESTQUETOUSCESSUJETSSERAPPORTENTAUXGRANDSDÏlSDE notre temps que sont le changement climatique, la transition éner- gétique ou le défi numérique ; notre mode de vie de demain, et sans doute notre survie d’après-demain en dépendent, sans parler de l’enjeu que représente le maintien d’une société ouverte et démocra- tique dans un monde où la concentration des données numériques pourrait être porteuse de menaces ; s LESECONDESTQUETOUSCESSUJETSONTFAIT CESDERNIERSMOIS LESUCCÒS de notre revue, soit par des dossiers thématiques, soit par des articles rédigés par les meilleurs spécialistes des domaines ou par leur inter- view. Que tous trouvent ici l’expression de notre reconnaissance pour avoir, au milieu d’une multitude de sollicitations, choisi la REE pour partager leur savoir et leur culture ! Au-delà de la qualité des textes qui nous sont proposés et de la rigueur scientifique dont ils font preuve, je tiens à souligner ici l’esprit d’ouver- ture que reflète le choix des thèmes de nos dossiers : c’est ainsi que, sur les quatre derniers dossiers consacrés à l’énergie, deux traitaient des renouvelables (insertion des EnR et des microgrids) et deux de l’énergie nucléaire (grand carénage et projet ITER). En 2018, la REE va poursuivre l’exploration de ces grands sujets. Attendez-vous à y trouver notamment, dès les premiers numéros de l’année, des dossiers consacrés à l’autoconsommation, aux lasers de puissance, à la blockchain, aux éoliennes offshore, à la 5G, etc. Et, bien entendu aussi, comme c’est le cas dans le présent numéro, aux avancées scientifiques et techniques ressortant des conférences et congrès organisés ou co-organisés par la SEE. Confrontés aux mêmes difficultés que celles que connaît aujourd’hui toute la presse en ce qui concerne les publications « papier », nous poursuivrons néanmoins en 2018 la double publication « papier » et « numérique ». Le souhait exprimé par nos plus fidèles abonnés nous y conduit, ainsi que la conscience que nous avons que la lecture de notre revue est largement partagée au sein des entreprises dans lesquels ils travaillent, ce qui lui assure une large diffusion. Côté numérique, je rappelle que notre revue est référencée sur Research- gate et que beaucoup de nos auteurs y postent leurs articles. Par ailleurs, au-delà des 1 500 membres de la SEE qui ont accès à tous les articles de la REE, comme d’ailleurs à ceux de l’autre revue de la SEE, la 3E.I, je veux saluer le développement d’un autre canal de diffusion : celui des grandes écoles qui ont mis en place des accords de partenariat avec la SEE. Elles sont maintenant plus d’une quinzaine qui mettent nos articles à la dis- position de leurs professeurs, de leurs chercheurs et de leurs étudiants par l’intermédiaire de leurs outils de partage interne des informations. Au total, c’est certainement plus de 5 000 étudiants qui ont ainsi la possibilité de s’enrichir à la lecture de nos dossiers. Ce développement va de pair avec celui de la notoriété croissante de la SEE et il est porteur de promesses pour l’avenir. Ce dont le secrétaire général de la SEE ne peut que se réjouir. Q Jacques Horvilleur est ingénieur Telecom. Il a consacré l’essentiel de sa carrière, au sein du groupe EDF, à l’étude et à la gestion des réseaux électriques. Il a notamment été responsable des politiques techniques d’ERDF. Il a également, pendant une dizaine d’années, été en charge du développement d’EDF et d’ERDF dans plusieurs régions du monde. Depuis 2015, il est le secrétaire général de la SEE. P.-S. : En cette fin d’année 2017, J’ai le plaisir de vous informer de la publication de l’étude intitulée « L’Internet des objets 2018 – Marchés, technologies, cybersécurité ». Cette étude dresse un bilan de l’état de l’art de l’Internet des objets et en présente, de façon objective, les perspectives technologiques, économiques et applicatives. Rédigée à l’issue des travaux d’un groupe réunissant de grands acteurs industriels et les meilleurs spécialistes du domaine, elle constitue un document de référence unique destiné à tous ceux qui s’intéressent à l’IoT ou qui souhaitent en tirer parti. La REE, indispensable outil     
 EDITORIAL Jacques Horvilleur