La grande évolution des réseaux d’électricité

26/08/2017
Auteurs : Marc Boillot
Publication REE REE 2011-6
OAI : oai:www.see.asso.fr:1301:2011-6:19580
DOI :

Résumé

La grande évolution des réseaux d’électricité

Métriques

9
4
266.71 Ko
 application/pdf
bitcache://9d3950d0b3c1b37582f8dc7809e70f7b2dc0db63

Licence

Creative Commons Aucune (Tous droits réservés)
<resource  xmlns:xsi="http://www.w3.org/2001/XMLSchema-instance"
                xmlns="http://datacite.org/schema/kernel-4"
                xsi:schemaLocation="http://datacite.org/schema/kernel-4 http://schema.datacite.org/meta/kernel-4/metadata.xsd">
        <identifier identifierType="DOI">10.23723/1301:2011-6/19580</identifier><creators><creator><creatorName>Marc Boillot</creatorName></creator></creators><titles>
            <title>La grande évolution des réseaux d’électricité</title></titles>
        <publisher>SEE</publisher>
        <publicationYear>2017</publicationYear>
        <resourceType resourceTypeGeneral="Text">Text</resourceType><dates>
	    <date dateType="Created">Sat 26 Aug 2017</date>
	    <date dateType="Updated">Sat 26 Aug 2017</date>
            <date dateType="Submitted">Fri 20 Jul 2018</date>
	</dates>
        <alternateIdentifiers>
	    <alternateIdentifier alternateIdentifierType="bitstream">9d3950d0b3c1b37582f8dc7809e70f7b2dc0db63</alternateIdentifier>
	</alternateIdentifiers>
        <formats>
	    <format>application/pdf</format>
	</formats>
	<version>33313</version>
        <descriptions>
            <description descriptionType="Abstract"></description>
        </descriptions>
    </resource>
.

REE N°6/2011 ◗ 17 L es réseaux de distribution d’électricité sont à l’aube d’un tournant majeur. Ils ont été conçus dès l’origine pour aller des centres de produc- tion d’électricité vers le client. Celui-ci était alors uniquement un consommateur d’électricité et la crois- sance, son profil de consommation, son évolution, tout cela était prévisible. Mais depuis quelques années, ce schéma est progressivement remis en cause par l’émergence de la production décentralisée et aléatoire, qui dépend du soleil et du vent. Dans ce cadre, chaque client devient à terme également un producteur d’électricité. Le réseau électrique tel que nous le connaissons n’est plus adapté. Face à cette situation, deux options se présentent : soit renforcer partout les réseaux, mais le coût en serait consi- dérable, soit trouver d’autres solutions faisant appel à des technologies dites « intelligentes ». En effet, face à des phéno- mènes majeurs comme l’augmentation de la production dé- centralisée à partir d’énergies renouvelables ou le développe- ment de nouveaux usages tels que les véhicules électriques, il est impératif qu’eRDF1 s’adapte en préparant le réseau de demain, le « smart grid ». L’objectif prioritaire d’eRDF est de piloter l’évolution du ré- seau dont elle assure l’exploitation depuis plus de 60 ans. Nous innovons pour créer des réseaux plus intelligents et gérer ainsi avec plus d’efficacité et de souplesse le réseau électrique, en misant en particulier sur les nouvelles techno- logies de l’information et des communications. Notre objectif est de garantir un service sûr aux consom- mateurs en nous adaptant au contexte et aux usages en émer- gence. Ces évolutions exigent une maîtrise accrue du réseau 1 eRDF – Électricité Réseau Distribution France, créée le 1er janvier 2008, filiale à 100 % du groupe EDF, est le gestionnaire des réseaux de distribution d’élec- tricité pour 95 % du territoire métropolitain. L’entreprise, qui emploie 36 000 salariés, assure l’exploitation, le développement et l’entretien de 1 274 600 km de lignes électriques au service de 34 millions de clients. électrique au niveau local, sur la basse tension, ce qui passe par la mise en œuvre d’outils capables d’optimiser en perma- nence l’équilibre entre l’offre et la demande d’électricité. Réseau communicant sur réseau d’électricité La première étape pour mettre en place ce réseau intel- ligent est l’arrivée du compteur électrique « communicant », baptisé Linky. Celui-ci est destiné à remplacer tous les comp- teurs actuels, aussi bien des clients particuliers que des pro- fessionnels. Ce nouveau compteur permettra aux 35 millions de clients d’eRDF une gestion plus simple, plus efficace et plus La grande évolution des réseaux d’électricité Production photovoltaïque, véhicules électriques, maîtrise des consommations, ouverture des marchés, nombreux sont les sujets qui concernent au premier plan les gestionnaires de réseaux d’électricité. En France, eRDF, premier distributeur européen, a choisi une approche globale pour apporter des réponses adaptées à ces enjeux. La première étape de sa mise en œuvre est le projet de compteurs communicants, Linky. L'article invité marc boillot ©PhilippeLesprit/PWP 18 ◗ REE N°6/2011 L'article invité précise de leur consommation électrique  : le client recevra une facturation mensuelle correspondant exactement à sa consommation, il bénéficiera d’une mise en service plus ra- pide et à distance, sans contrainte de rendez-vous, et profitera d’un diagnostic facilité en cas de panne, avec une intervention plus efficace. Linky offrira également un meilleur diagnostic dans le domaine des pertes d’électricité et des fraudes. L’expérimentation du compteur communicant Linky aura duré une année et nous pouvons dire que c’est un succès. Cette phase de test, lancée il y a un an à la demande de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE), s’est achevée fin mars 2011, elle s’est étendue à près de 300 000 comp- teurs en milieu rural dans le département de l’Indre-et-Loire et en milieu urbain dans l’agglomération de Lyon. Elle s’est déroulée en parfaite adéquation avec les objectifs fixés par le régulateur. Chaque élément du projet Linky, notamment les liaisons entre les compteurs, les concentrateurs et le sys- tème d’information central d’eRDF, a été testé avec succès. Le système Linky est de ce fait le seul système communicant à être bâti sur des matériels interopérables (les compteurs et les concentrateurs des différents fabricants communiquent entre eux), ce qui lui donne un avantage déterminant sur toutes les autres solutions. Nous avons mis tout en œuvre pour que cette expéri- mentation, la plus importante dans le monde par le nombre de compteurs posés, réponde point par point au cahier des charges fixé par la Commission de Régulation de l’Énergie, ainsi qu’aux attentes des parties prenantes concernées, à commencer par le client. Dans leur très grande majorité, nos clients ont exprimé leur satisfaction. Nous poursuivons notre travail en direction des associations de consommateurs pour préparer avec elles le futur déploiement. Nous nous attachons en particulier à maintenir notre volonté de concertation pour renforcer les capacités de maîtrise de la consommation d’énergie de no- tre système. Nous allons diversifier les canaux d’information auprès de nos clients pour qu’ils disposent d’un accès simple et pratique à leurs consommations. Nous comptons évidem- ment nous appuyer sur les possibilités offertes par le web et les smartphones. Des étapes incontournables Au mois de juillet dernier, la CRE s’est prononcée officielle- ment en faveur de la généralisation de Linky. Deux mois plus tard, le 28 septembre, le ministre de l’Industrie, Eric Besson, a décidé qu’eRDF déploierait effectivement le nouveau sys- tème dans 35 millions de foyers. Un point clé reste à préciser, celui du financement de cette opération. Le ministre a de- mandé que cet aspect du projet soit soumis à concertation entre eRDF, les autorités concédantes, le régulateur et l’État afin qu’un nouveau cadre réglementaire et régulatoire soit posé. Il faut bien comprendre que ce projet s’élève à plus de 4 milliards d’euros et que cet investissement est entièrement à la charge de l’entreprise, qui assume seule ce projet. Il est donc indispensable qu’eRDF ait la garantie que les écono- mies générées par ce système puissent être intégralement reversées à eRDF pour rembourser l’investissement initial. Nous sommes prêts à lancer les appels d’offres mais seu- lement dans la mesure où le financement sera sécurisé. Les fabricants, qui ont déjà investi sur ce projet, sont également en attente, de même que les sous-traitants. Pour eux et pour notre pays, l’enjeu est important : ce projet est créateur d’em- plois et il permet de développer en France une filière « smart » appelée à croître dans le monde entier Des centaines de millions de compteurs communicants seront posés dans les années à venir dans tous les pays à travers le monde. REE N°6/2011 ◗ 19 L'article invité Tout le monde veut devenir « smart » ! Dans le monde entier, dans les pays de l’Union européen- ne notamment, on observe la mise en place de programmes de compteurs communicants. Tous préparent également le virage des smart grids. eRDF, qui est le principal distributeur européen, non seulement par le nombre de clients, la taille des réseaux et les volumes d’élec- tricité acheminée, mais également par ses avancées technologiques, est à l’ori- gine d’une proposition de partenariat avec cinq autres grands distributeurs représentant ensemble la moitié des clients de l’Union. Nous avons décidé de mettre en commun l’apprentissage que représentent les projets pilotes que nous menons respectivement, d’en tirer les enseignements utiles et d’en faire profiter toute l’Europe. «  Grid4EU » a été lancé au mois de novembre der- nier avec plus d’une cinquantaine de partenaires industriels, de laboratoires, d’universités, etc. Dans six pays, il y aura six démonstrateurs. Le montant total de ces démonstrateurs s’élève à 54 millions d’euros dont 25 millions sont financés par la Commission européenne. Pour eRDF, le projet décidé se concentrera sur la notion de « quartier solaire intelligent » dans l’agglomération de Nice. L’avance industrielle que nous donne le caractère interopérable de nos maté- riels est un plus pour nos partenaires. Côté protocoles de communication, face à des standards concurrents, notre tech- nologie doit obtenir la reconnaissance internationale. Nous avons fondé une alliance qui regroupe des entreprises leaders dans leur secteur. Cette alliance a vocation à être une sorte de creuset où par l’expérimentation et l’information nous ferons émerger notre technologie comme une technologie mondiale. Le projet Linky est donc pour nous à la fois un formidable outil d’amélioration des services que nous rendons à nos clients mais également une référence dans nos activités internationales. ■ Marc Boillot - Ingénieur IEG-INP Greno- ble et titulaire du MBA Université Mc Gill Montréal, Marc Boillot débute sa carrière en 1980 à la R&D d’EDF. Il travaille en- suite dix ans en Amérique du Nord : en 1990, il ouvre le bureau de représentation d’EDF à Washington et devient en 1997, Directeur Général de Gaz de France Qué- bec. De retour en France en 2000, il dirige successivement le centre de distribution d’EDF GDF Services de Clermont-Ferrand, puis en 2003 la Direction Commerce région Rhône Alpes Auvergne d’EDF où il contribue à l’ouverture du marché de l’électricité et du gaz. Il intègre ensuite la Direction de la stratégie d’EDF, en charge du développement de projets à l’interna- tional. Il est aujourd’hui Directeur de la Stratégie et des Grands Projets d’eRDF.