Electromagnétisme et Guerre Electronique
20 Mars 2006 - 21 Mars 2006
20/03/2006 23:00 - 21/03/2006 23:00

Thèmes de ces journées

La contribution de l'électromagnétisme à la détection radar via les propriétés des cibles, des antennes ou de la propagation des ondes est reconnue de longue date, et fait l'objet de sessions dans les colloques spécialisés. Mais sa contribution au domaine de la guerre électronique, qui rassemble les techniques d'écoute et de lutte contre les systèmes radioélectriques de détection et de communication adverses, est tout aussi importante. C'est ce lien entre l'électromagnétisme et la guerre électronique qui a été mis en évidence et débattu à l'occasion de ces journées, organisées les 21 et 22 mars 2006, par la SEE (Groupe Régional Midi-Pyrénées et Clubs Techniques 23 et 25), la DGA, l'ONERA et l'ENSICA -qui accueillait la manifestation.
La première journée a présenté un certain nombre de problèmes à connotation électromagnétique qui se posent en guerre électronique comme par exemple la réduction de signature radar des plates-formes ou la goniométrie de précision ; elle était classifiée, la participation étant sur invitation seulement. La deuxième journée, ouverte à tous, présentait les codes de calculs électromagnétiques existants qui sont susceptibles de contribuer à la solution de ces problèmes, mettant en évidence les évolutions en cours dans le domaine des méthodes numériques et de l'algorithmie associée. En conclusion, une table ronde devait permettre de préciser les besoins futurs des principaux utilisateurs étatiques et industriels auxquels seront appelés à contribuer les laboratoires dans les prochaines années.

Organisation: SEE (GR MidiP, CT23 et 25), DGA, ENSICA, ONERA
Florent.Christophe@onera.fr
Présentation Générale
Première journée classée Confidentiel Défense consacrée à la présentation d'un certain nombre de problèmes en guerre électronique ayant une traduction en besoins dans le domaine de l'électromagnétisme. Seconde journée ouverte dédiée aux méthodes numériques pour l'électromagnétisme, avec une table ronde de clôture visant à identifier les besoins futurs en codes de calcul.

Lors de cette table ronde, s'est dégagé un consensus sur la place à maintenir à l'avenir pour le développement de nouveaux codes au-delà des codes commerciaux généralistes, permettant aux agences de disposer d'outils d'évaluation plus précis et plus performants, aux industriels de rechercher un avantage compétitif dans la phase de conception des nouveaux systèmes et équipements.

Avancées ou ruptures technologiques identifiées
Outre un état de l'art utile aux non spécialistes sur les performances et domaines d'application des techniques de calcul hautes performances (asymptotique, FMM, préconditionneurs, éléments finis d'ordre élevé,…), ont particulièrement été mis en lumière:
  • Les avancées des techniques hybrides, qui permettent déjà une description précise des interactions d'une onde électromagnétique haute fréquence avec un objet de grande taille (avion, navire) pour calcul de SER ou de perturbation CEM.
  • L'intérêt de réutiliser des interfaces standardisées entre les différents codes, voire des technologies de plateformes communes (cf. Quercy de la DGA) pour valoriser une bonne part des investissements déjà faits.
  • L'apport potentiel de méthodes d'analyse statistique originales pour réduire la charge liée à l'exploitation des codes de calcul.
  • Les possibilités d'appliquer efficacement à l'électromagnétisme certaines techniques d'optimisation de forme et d'algorithmes d'inversion comme le retournement temporel.
Conséquences potentielles des ruptures technologiques
Accessibilité à des moyens de simulation précis pour les calculs d'antennes, de signatures radar, de couplages électromagnétiques, de propagation radioélectrique.
Regroupements prévisibles autour des standards et des plateformes.

 

Comité de programme

J.L. GUIRAUD - Président    ENSICA, SEE
G. TANTOT    DGA
A. BARKA    ONERA
G. BOBILLOT    ONERA
V. GOBIN    ONERA
Y. BENIGUEL    IEEA, SEE
M. SOIRON    Thales, SEE
M. LESTURGIE    ONERA, SEE
F.CHRISTOPHE    ONERA, SEE