Toutes les nouvelles

2016

Editorial : Devoirs de vacances
Comme chaque année, l’Assemblée générale de l’Association et les réunions de travail qui l’avaient précédée ont constitué le point d’orgue de ce premier semestre. En quelques mots, que faut-il en retenir ?
  • Les travaux engagés depuis la fin 2015 en vue de redresser notre situation ont commencé à porter leurs fruits. Les avancées sont particulièrement nettes en ce qui concerne l’attractivité de la SEE vis-à-vis des jeunes : convention avec la Confédération nationale des junior entreprises, adhésion de 200 étudiants en mai-juin, signature d’une première convention de partenariat SEE-grande écoles, etc. ;
  • Mais d’autres actions stratégiques restent encore largement à développer, notamment en ce qui concerne le rapprochement avec les entreprises petites et moyennes comme grandes ;
  • Pour la première fois depuis de nombreuses années, le résultat financier de l’Association a été positif en 2015, notamment grâce à la conjonction de congrès importants, mais ce résultat positif a été moindre qu’espéré et ne se renouvellera pas en 2016 (espérons pour 2017…) ; le redressement financier reste donc un chantier majeur ;
  • les travaux du Cercle des entreprises, déjà concrétisés en 2015 par un Livre blanc sur la cybersécurité des réseaux électriques intelligents, se poursuivent et s’amplifient sur le vaste champ de l’Internet des objets ;
  • notre volonté de relance de l’activité se traduit aussi par la création de trois nouveaux clubs techniques, venant prendre le relais d’anciens clubs quelque peu « à bout de souffle ». Ces nouveaux clubs sont :
    • CRI (cybersécurité et éseaux intelligents), sous la présidence de Frédéric Cuppens, professeur à Telecom Bretagne ;
    • SPE (stockage et production de l’énergie), sous la présidence de Claire Lajoie-Mazenc, du pôle Prospective, expertises, solutions de RTE ;
    • EGE (éco-conception en génie électrique), sous la présidence de David Malec, professeur des universités en génie électrique à l’Université des sciences de Toulouse.
  • cette création de clubs techniques va être accompagnée par une nouvelle dynamique donnée aux groupes régionaux, sous l’impulsion d’un nouveau responsable, Patrick Leclerc ;
  • le rapprochement entre la SEE et le Comité national français du CIGRE, reconnu comme d’intérêt stratégique par les deux associations, se met en place, au bénéfice des deux partenaires ;
  • pour conduire dans la continuité toutes ces actions, le mandat du président François Gerin, arrivé statutairement à son terme, a été prolongé d’un an.
 
En résumé, le plan d’actions se développe et, outre les travaux habituels de rédaction des revues, de nombreux « devoirs de vacances » vont se poursuivre : mise en place concrète des nouveaux partenariats, recherche de solutions pour améliorer notre performance financière dès 2016, mise en place des trois nouveaux clubs techniques, préparation de conférences pour l’automne 2016. Parmi celles-ci figurent notamment deux conférences au mois de novembre :
  • d’une part Prop’Elec 2016, les 23 et 24 novembre à l’ECAM-EPMI (Cergy) sur le thème de la propulsion électrique ;
  • d’autre part une journée consacrée à la cybersécurité des réseaux électriques intelligents, le 25 novembre à l’Institut Mines-Télécom de Rennes.
 
Il faut être prêt pour une rentrée qui s’annonce passionnante.
 
Amicalement à tous.
 
Jacques Horvilleur
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
 
PS : même avec des devoirs de vacances, on est quand même en vacances…
 
  1. Deux petits problèmes de mathématiques pour maintenir nos cellules grises en éveil pendant les vacances :
 
  1. on dispose d’un réseau électrique comportant 100 ampoules, numérotées de 1 à 100, et 100 interrupteurs, eux-aussi numérotés de 1 à 100. Lorsqu’on appuie sur un interrupteur, il fait changer d’état (éteint ou allumé) toutes les ampoules dont le numéro est un multiple de celui de l’interrupteur.
Au départ toutes les ampoules sont éteintes ; on appuie successivement sur tous les interrupteurs. Combien d’ampoules seront-elles allumées à la fin de l’opération, et lesquelles ?
 
  1. Sur les 64 cases d’un échiquier, on dépose 64 pièces de monnaie, indifféremment côté pile ou côté face. Sur une des cases se trouve une pièce de grande valeur. Un des joueurs sait laquelle et il doit le faire deviner à son partenaire, qui l’ignore.
Peut-il y parvenir en retournant une pièce de monnaie (et une seule) ?
 
                (Les solutions seront données dans la prochaine lettre d’information de la SEE).
 
 
  1. Quelques réactions de nos adhérents à la suite de l’Assemblée générale :
 
  • Inquiété par l’exposé du trésorier, un adhérent se demandait : « y aura-t-il assez de fric pour nos colloques ? » ;
  • Fatigué par une longue journée de travail, un autre proposait : « un dernier calcul, et on s’en va » ;
  • Enfin un autre suggérait, pour une prochaine parution de la REE, un article sur le théorème de Fermat, un fâcheux problème de math.


Appel à communication : (ETTC 2017) First Announcement
ETTC 2017
June 13-15, 2017 TOULOUSE – France
The 2017 edition of ETTC will provide opportunity for engineers & scientists to report and discuss latest developments in testing methods and equipment for aeronautic, space and ground transportation systems.  
 
TOPICS:
  • Data Management & Big Data
  • Internet of Things
  • Data Acquisition and Recording
  • Network and Transport protocols
  • Sensors (MEMS, ultra low power, ...)
  • Timing and Synchronisation
  • Augmented Reality
  • Global Flight Tracking
  • Wireless and Energy Management
  • Data Security
  • Automotive Tests
  • Telemetry Systems (Receivers, Antennas, ...)
  • Frequency, Modulation and Coding
  • Space Telemetry and Telecommand
  • Video & Image Processing
  • GNSS
    EXHIBITION: 
To support this conference, an exhibition will be organized during the event. This will enable attendees to make useful contacts and will illustrate the wide variety of technical developments for test and measurement methods.
 
For further information please contact:
3AF - ETTC2017
10, avenue Edouard Belin
31400 Toulouse - France
Tel: 33 5 62 17 52 80
Fax: 33 5 62 17 52 81
E-mail : aaaf-mp@sfr.fr
 
 
First Announcement ETTC 2017

Editorial : L'été arrive
Chers amis,
 
Même si une météo capricieuse semble s’acharner à masquer cette évidence, nous approchons de l’été. Et, comme chaque année, un dilemme va partager les 35 millions de Français qui peuvent partir en vacances d’été, et va alimenter quelques rubriques dans des gazettes en mal de sujets de fond : juillettistes ou aoûtiens ?
 
Pour les abonnés à la REE, la question est importante. En effet les aoûtiens auront le privilège de pouvoir emporter dans leurs bagages le numéro 2016-03 de leur revue, qui proposera notamment un excellent dossier sur le stockage des déchets de l’industrie nucléaire, alors que les juillettistes commenceront à bronzer en relisant le passionnant  dossier consacré à l’électrification de l’Afrique dans le numéro précédent. Mais je peux rassurer les uns et les autres : il suffit d’être adhérent à la SEE pour pouvoir lire en ligne les articles de la REE, même si cela n’a pas le charme de l’odeur du papier fraîchement imprimé.
 
A propos de nos adhérents : n’oubliez pas la journée du 24 juin à l’Espace Hamelin. Avant de se conclure par notre assemblée générale, elle sera l’occasion de multiples échanges et conférences sur la vie de l’association, notamment en régions, sur les progrès réalisés cette année, sur des sujets d’actualité, par exemple le déploiement du compteur Linky.
 
Elle sera aussi l’occasion d’évoquer  le renouveau que va nous apporter l’arrivée d’un nombre important de jeunes adhérents, mouvement déjà engagé (près de 200 nouveaux adhérents étudiants) et qui va se poursuivre dans le cadre de conventions de partenariat avec des universités ou grandes écoles, dont celle récemment signée avec l’ECAM-EPMI est le prototype.Avec l’ECAM-EPMI, nous allons organiser des journées d’étude, dont la première, dénommée « Prop’Elec 2016 », aura lieu dès novembre 2016 sur le thème du véhicule électrique. C’est d’ailleurs sur le même thème que les responsables de notre revue, la 3EI, vous convient à une rencontre le 30 juin à l’ENSAM, renouant ainsi avec une ancienne tradition.
 
Les jeunes sont l’avenir de la SEE, et j’invite tous les plus anciens à accueillir positivement les demandes qu’ils pourraient être amenés à leur faire.
 
Avant de vous laisser découvrir, dans les pages qui suivent, les autres informations et manifestations prévues, je tiens à rassurer tous ceux que le climat social actuel pourrait inquiéter : la loi d’Ohm ne sera pas abrogée cet été, et aucun article 49-3 ne sera donc nécessaire.
 
En toute amitié.
 
Jacques Horvilleur


La SEE souhaite attirer des jeunes et leur donner envie de prendre un rôle actif dans ses activités.
 
Pour ce faire, elle a récemment lancé un questionnaire auprès d’élèves ingénieurs, étudiants en master et doctorants, dont les tout premiers résultats indiquent un vif intérêt pour des contacts visant à trouver un stage de fin d’études et/ou un premier emploi.
 
Nous souhaitons favoriser des actions de mise en réseau entre les membres de la SEE et de nouveaux jeunes adhérents. Certains d’entre eux sont également actifs dans le cadre de Junior Entreprises (communication via la CNJE, Confédération Nationale des Junior Entreprises).
 
Nous vous saurions donc gré de porter attention aux mails que vous pourriez recevoir de leur part, d’accueillir avec bienveillance ces demandes de mise en réseau et de leur consacrer un peu de votre temps. Ils seront sensibles à des échanges, à un conseil avisé, à du coaching ou à un peu d’aide pour une recherche de stage, emploi ou prestation pour une Junior Entreprise.
 
Ces jeunes représentent l’avenir de la SEE.
 
Avec tous nos remerciements pour votre contribution à ce développement de la SEE.
 
 
Bien amicalement.
 
Jacques Horvilleur


<div>L’ « Espace Ampère», lieu d’accueil et de communication à 15 km de Lyon, qui comprend une grande salle avec une terrasse et un petit amphithéâtre extérieur est ouvert et vous accueille.</div>
 Comme nous vous l’avions présenté dans le numéro 1-2015 de la REE, le Projet pour la « Maison » de l’illustre André-Marie Ampère, qui accueille le « Musée de l’Electricité » et que possède la SEE(située dans un cadre de verdure, à Poleymieux au Mont d’Or, à une quinzaine de kilomètres de Lyon => Musée Ampère - Poleymieux au Mont d'Or), vient de connaitre une première étape : la reprise de la structure et la rénovation du bâtiment, qui était menacé, ont été récemment achevés.
 
 Les gros travaux qui ont été réalisés ont permis de créer l’ « Espace Ampère», lieu d’accueil et de communication qui comprend une grande salle avec une terrasse et un petit amphithéâtre extérieur.
 
Ce site est ainsi devenu un lieu idéal pour des réunions de Groupes ou des Comités de Direction d’Entreprise. L’accueil peut être complété par une possibilité de restauration grâce à l’Auberge située à proximité. La présence sur le site permet  surtout la visite du Musée de l’Electricité, avec expériences interactives et collections de machines anciennes, qui constituera un moment appréciable de détente et de culture après les phases de travail.
 
Une cinquantaine de personnes peuvent être présentes dans la « Salle Ampère » équipée pour les exigences professionnelles, WIFI, Vidéo projecteur, climatisation, tableaux, kitchenette… en complément  deux salles (bureau annexe et cinéma), des espaces et des grandes terrasses qui dominent la vallée sont aussi disponibles.
 
La Société des Amis d’André Marie Ampère et le Groupe Régional Rhône Bourgogne ont lancé une campagne d’information pour valoriser ces nouvelles installations et solliciter des groupes et des entreprises pour utiliser ces locaux et ainsi contribuer aux financements de la Maison d’Ampère.
 
 Un document consultable le  site décrit plus précisément les lieux proposés et les capacités d’accueil possibles. Nous restons à votre disposition pour tout complément.
 
Patrick Leclerc
 
Salle aménageable en salle de réunion jusqu'à 25 personnes
Salle aménageable en salle de réunion jusqu'à 25 personnes
 
La salle cinéma 25 places
La salle cinéma 25 places
 


<div>Le nouveau découpage des régions administratives nous amène à nous interroger sur notre organisation et notre mode de fonctionnement. Des rencontres de travail sont prévues le 24 juin, sur le thème "Les nouvelles Régions et les Groupes Régionaux".</div>
Dans le cadre de la démarche de renouveau de la SEE, illustrée par la parution, depuis le début de 2016, d’une newsletter mensuelle, je viens compléter votre information par une communication sur les actions que nous engageons pour renforcer la présence de la SEE dans les régions.
 
Depuis le début de l’année, le nouveau découpage des régions administratives nous conduit naturellement à nous interroger sur notre organisation et notre mode de fonctionnement. Dans cette perspective, des rencontres de travail et de réflexion sont prévues le 24 juin à l’occasion de la prochaine assemblée générale de la SEE, pour aborder le thème sur « les nouvelles Régions et les Groupes Régionaux ». Cette démarche de redéfinition des relations et de reprises de contacts dans les différentes instances régionales est une opportunité de nous relancer.
 
En particulier, et dans le prolongement de la décision  de réorganiser nos Clubs Techniques, nous travaillerons aussi sur la dynamique et la collaboration entre Clubs Techniques et Groupes Régionaux pour relancer la contribution et la mutualisation dans notre domaine technique. De plus l’exploitation de l’annuaire en ligne sur notre site web qui doit donner désormais à chaque adhérent la possibilité d’entrer en contact avec des collègues qu’il aurait perdus de vue, ou dont les activités l’intéressent doit aussi permettre à nos Groupes Régionaux une meilleurs identification des membres sur son territoire et faciliter les nouvelles relations en particulier vers les Ecoles et Universités .
 
La SEE est donc bien « en marche », et concrètement les Groupes Régionaux auront à poursuivre leurs démarches pour accompagner la réalisation des quatre « chantiers » engagés qui conditionnent aussi l’avenir de notre association. Je me permets d’en rappeler les thèmes : L’attractivité vis-à-vis des jeunes générations, La recherche de nouvelles entreprises partenaires, Le développement des activités et des services et Le renforcement et la relève future de nos « forces vives ».L’animation des Groupes Régionaux sera relancée à l’horizon de la fin de l’année 2016 pour échanger sur les réussites, les expériences acquises et les réalisations.
 
La consultation de cette newsletter vous permet aussi de réagir et je vous invite à faire part de votre avis ou de vos suggestions auprès des responsables de clubs techniques, de groupes régionaux  ou des administrateurs pour contribuer à  la diversification des actions concrètes proposées pour le confortement de l’association  et la valorisation de ses travaux scientifiques, au plan national mais surtout régional.
 
Pour avancer avec la SEE, toutes les bonnes volontés sont les bienvenues.
 
Patrick Leclerc
Président du Groupe Régional Rhône-Bourgogne


Information SEE : le 24 juin 2016
Une date à noter dans votre agenda: c'est le 24 juin que se tiendra la prochaine assemblée générale de la SEE et, à cette occasion, nous organisons des rencontres de travail et de réflexion commune sur notre association, son actualité, son évolution, les progrès qu'elle a réalisés et ceux qui restent à faire.
 
Actuellement en cours d'organisation, ces rencontres se tiendront à l'Espace Hamelin (17 rue de l'Amiral Hamelin 75016 Paris). Elles débuteront à 9h30, et se prolongeront l'après-midi, jusqu'à l'assemblée générale (16h30).
 
Un agenda plus détaillé vous sera prochainement adressé.
En attendant, n'hésitez pas à me faire part de vos attentes et de vos suggestions.
 
Bien amicalement.
jacques.horvilleur@see.asso.fr


<div>Ce sujet se situe à la croisée de deux contextes technologiques en pleine révolution depuis une décennie : le développement des vecteurs aériens légers (drone, ULM) et le développement de solutions algorithmiques totalement automatiques de modélisation 3D basées images</div>

Sujet de thèse : Métrologie 100 % automatique par photogrammétrie aéroportée légère et GPS de précision permanent et embarqué, application au suivi de digues. 

Ecole Doctorale : MSTIC -Université Paris Est
Laboratoire d’accueil : Laboratoire d'Opto-Electronique, Métrologie et Instrumentation (LOEMI),
Directeurs de Thèse :  Marc Pierrot Deseilligny (HDR-LOEMI) , co-directeur Christian Thom (LOEMI)
Encadrement scientifique : Olivier Martin (LOEMI) et Paul-Henri Faure (ingénieur CNR).
Financement : Bourse de thèse  (Financement CNR)
Partenaire industriel : Compagnie Nationale du Rhône, Lyon. Concessionnaire du Rhône pour la production d’électricité (www.cnr.tm.fr).

1-Contexte scientifique

Ce sujet se situe à la croisée de deux contextes technologiques en pleine révolution depuis une décennie : le développement des vecteurs aériens légers (drone, ULM) et le développement de solutions algorithmiques totalement automatiques de modélisation 3D basées images. 
Aujourd'hui dans beaucoup de contexte, la production de modèles 3D visuellement « parfaits » n'est plus une question de recherche et il existe de nombreuses sociétés de drones qui proposent leurs services  de production de tels modèles en s'appuyant sur un des logiciels de photogrammétrie automatique du commerce.
Cependant lorsque ces modèles doivent être utilisés en tant qu'outil de mesure , leur obtention posent encore des problèmes non résolus si l'on exige précision, robustesse  et automatisme.

2-Contexte applicatif et travaux antérieurs

La thèse est un projet de recherche finalisé en partenariat entre CNR (concessionnaire du Rhône)  et l'IGN.  L'objectif est d'arriver à un système permettant, à partir de prises de vue aériennes légères,  de connaître finement la géométrie des ouvrages de type digues avec une précision centimétrique.
Une thèse précédente (Vincent Tournadre 2012-2015) a montré qu'en optimisant le traitement des données (modèle de caméra), la géométrie d'acquisition (images obliques et verticales) et le matériel d'acquisition il était possible d'arriver à la précision centimétrique requise avec un nombre réduit de points d'appuis (un tous les cent mètres). Dans le contexte du BTP, une thèse en cours d'achèvement (Mehdi Daakir 2014-2017) a montré qu'en embarquant un GPS de précision bon marché (GéoCube), il était possible d'arriver à une précision de 2-3cm avec un seul point d'appui.

3-Démarche scientifique et travail à réaliser

L'objectif de cette thèse sera d'arriver  à un précision centimétrique, voir un peu meilleure, sans aucun travail terrain, en s'appuyant sur un réseau GPS permanent de type GeoCube et des acquisitions photogrammétriques   
Une première itération, consistera à :
•    reprendre le travail existant (Daakir) qui en hybridant GPS embarqué et photogrammétrie permet d'avoir en automatique une précision de 2-3 cm ;
•    faire de la détection automatique précise (millimétrique?)  des GPS permanents à partir des positions prédites par l'orientation 
•    reprendre le travail existant (Tournadre et Daakir) pour la compensation optimisée de la photogrammétrie, du GPS embarqué et du GPS permanent.
On espère arriver assez rapidement à un système opérationnel pour peu que l'on ait suffisamment de  GPS permanents. Ensuite, pour avoir des systèmes déployables sur de grandes étendues, avec un nombre raisonnable de GPS, on abordera une partie plus innovante du traitement, parmi les pistes qui sont envisagées aujourd'hui:
    amélioration du calcul des points de liaisons, notamment en s'appuyant la prédiction donnée par le modèle 3D pour avoir des point distribués de manière homogène, d'une grande multiplicité et d'une précision meilleure que le 1/10 de pixel;
    utilisation de nouveaux modèles de distorsion pour les caméras, permettant de modéliser des systématismes haute fréquence.
La thèse comportera une partie importante d'expérimentation et de travail terrain. Le travail s'appuiera largement sur la chaine de photogrammétrie open source MicMac-Apero développée par l'IGN.  Il s'agit d'une thèse en contexte industriel et pour répondre au troisième objectif, l'ensemble des travaux devra être intégré dans une interface  documentée permettant à un utilisateur non spécialiste d'utiliser les méthodes développées.

4-Profil du candidat :

Le profil recherché :
•    un intérêt marqué pour la recherche appliquée ;
•    une bonne culture générale en mathématiques ;
•    une aptitude, et surtout un intérêt fort, pour la programmation avec déjà une certaine autonomie en C/C++ ;
•    des connaissances en traitement d'image ; le candidat idéal aurait eu une formation en photogrammétrie ou vision par ordinateur et en géodésie (GNSS).

5-Encadrement et conditions 

La thèse se déroule dans le cadre d'une collaboration entre la Compagnie Nationale du Rhône et l'Institut Géographique National. Le doctorant sera employé par l'IGN et son lieu de travail habituel sera l'Ecole Nationale des Sciences Géographiques à Marne la Vallée. 
Des déplacements fréquents sont à prévoir sur Lyon et sur les sites d'expérimentation sur la concession de la Compagnie Nationale du Rhône. 
La rémunération sera alignée sur les allocations des doctorants IGN soit 1684 Euro brut par mois actuellement, pouvant monter à 2024 brut en cas de monitorat  (environ 1340 et 1610 euros net). 


En suivant le chemin rouvert, à la fin de l’année dernière, par notre secrétaire général avec la parution d’une newsletter mensuelle, je tiens à attirer votre attention sur le Cercle des entreprises de notre association, qui développe ses activités.

En effet, après un premier Groupe de travail qui s’est illustré en 2015 par la sortie d’un Livre blanc sur la Cybersécurité des Réseaux Electriques Intelligents, notre Cercle vient de lancer un deuxième Groupe sur l’Internet des objets.
Le Livre blanc sur la Cybersécurité des Réseaux Electriques Intelligents (REI) vise à sensibiliser toutes les entreprises concernées à cette problématique, et à faire des propositions propres à résoudre les problèmes ainsi identifiés. Edité comme dossier « azur » dans la REE 2015 n°3, il est accessible gratuitement depuis octobre 2015 sur le site de la SEE, complété d’un « executive summary » en anglais, et également imprimé sous forme d’un cahier tiré à part.
Ce livre blanc a été présenté le 21 mars dernier aux membres de « Think SMART GRIDS », association regroupant tous les acteurs français des REI, avec de nombreuses actualisations.
Il est prévu, en liaison avec Think SMART GRIDS, que ce thème très important fasse l’objet d’un colloque fin 2016.
Depuis le début de 2016, le Cercle des entreprises engage de nouveaux travaux, consacrés cette fois à l’internet des objets.  Il apparait en effet que l’usage de tels systèmes va croissant, pour des applications de plus en plus nombreuses et variées dans les domaines tels que transport, gestion de réseaux, environnement industriel de fabrication ou de maintenance, aussi bien que gestion des bâtiments.
Après avoir échangé sur les expériences acquises et les réalisations fondées sur l’internet des objets, et souligné l’importance de la normalisation à tous les niveaux des solutions ainsi mises en œuvre, le groupe de travail s’est fixé un programme visant un document de synthèse à l’horizon de la fin de l’année 2016. A noter qu’Il est encore possible de rejoindre le Groupe de travail ainsi constitué à cet effet.
La consultation de cette newsletter vous apportera bien d’autres informations sur nos activités. A ce titre, je souhaiterais signaler la tenue, le 3 mai prochain à Télécom-Paris Tech, de la journée « Fréquences et radio sciences 2016 », pour les ingénieurs et scientifiques oeuvrant dans les thématiques de la Conférence mondiale des radiocommunications à échanger sur les recherches à mener en vue des prochaines CMR de 2019 et 2023.   

Ces développements et initiatives de la SEE prouvent son dynamisme, et permettez donc à son président de vous inviter, au cas où vous ne l’auriez pas encore fait, à souscrire ou à renouveler votre adhésion pour 2016, afin de permettre son renforcement.
Je rappelle aussi qu’il est encore temps, pour les adhérents de la SEE qui souhaiteraient y prendre de nouvelles responsabilités, de le faire savoir en posant, avant le 11 avril 2016, leur candidature à l’élection de nouveaux membres du Conseil d’Administration, qui aura lieu par correspondance avant l’Assemblée Générale du 24 juin 2016.
 

Bien amicalement 
François GERIN


Cher adhérent(e),
 
Nous vous remercions de l’intérêt que vous témoignez à la SEE et de la part que vous prenez au renouveau de notre Société à vocation scientifique et technique. Nous vous proposons aujourd’hui d’aller plus loin encore dans cet engagement.
En effet ce message a pour objet de procéder à un appel à candidatures en vue du renouvellement partiel du Conseil d'Administration de la SEE. Conformément aux statuts de notre Association, nous rappelons que tout membre à jour de sa cotisation 2016 peut faire acte de candidature. 
L’Assemblée Générale qui se tiendra le 24 juin 2016 devra élire 8 nouveaux membres. Si vous souhaitez être candidat(e), merci de bien vouloir adresser une lettre au Président de la SEE à l'adresse du Siège de l'Association: SEE - 17, rue Hamelin 75783 Paris Cedex 16. Votre lettre devra être accompagnée d'un court CV (800 caractères max) et parvenir au Siège au plus tard le Lundi 11 avril 2016.
 
Très cordialement,
Le Secrétaire Général
Jacques HORVILLEUR
 
Nota: Si vous n'avez pas renouvelé votre adhésion, je vous invite à le faire dès à présent


Editorial : La SEE en marche
En renouant, à la fin de l’année dernière, avec la tradition d’une newsletter mensuelle, je me demandais si j’aurais vraiment, chaque mois, matière à alimenter un éditorial avec des nouveautés concernant notre association. Inquiétude proche de celle de l’écrivain qui s’est engagé, auprès de son éditeur, à une production régulière. Mais inquiétude infondée lorsqu’on observe tout ce qui bouge –ou s’apprête à le faire- au sein de la SEE.
 
Qu’on en juge à partir de quelques événements du mois de février :
  • Une convention vient d’être signée avec la Confédération Nationale des Junior-Entreprises (http://junior-entreprises.com/). Cette convention donnera à chacun des deux partenaires une ouverture vers le public « naturel » de l’autre : d’un côté, la SEE se fera mieux connaître dans le monde des étudiants, ce qui devrait leur donner envie de jouer un rôle actif dans ses réseaux ; de l’autre la CNJE trouvera intérêt à mieux se faire connaître auprès des membres de la SEE et à permettre ainsi aux Junior-Entrepreneurs de découvrir de nouveaux savoir-faire. Cette convention permettra aussi à chacun d’être associé, voire de contribuer aux manifestations organisées par l’autre, ainsi que de collaborer dans l’attribution de prix et de distinctions, qui est une des activités traditionnelles de la CNJE, comme de la SEE.
  • Le Conseil d’Administration de la SEE a, le 12 février, décidé de réorganiser nos Clubs Techniques. Il a, pour cela, mis à l’étude la création de trois nouveaux clubs (« Cybersécurité et Réseaux Intelligents », « Transition Energétique » et « Eco-conception en Génie Electrique »), en demandant à des personnes pressenties pour en assurer la présidence d’en établir une feuille de route. Il a aussi décidé de donner la parole à tous les membres de la SEE qui souhaiteraient faire des propositions ou des suggestions de nouveaux clubs techniques ou groupes de travail.
  • La mise en place, le 16 février, d’un annuaire en ligne sur notre site web donne désormais à chaque adhérent la possibilité d’entrer en contact avec des collègues qu’il aurait perdus de vue, ou dont les activités l’intéressent.
La consultation de cette newsletter vous apportera bien d’autres informations sur nos activités. Au risque d’être injuste avec d’autres, je souhaiterais mettre en exergue la tenue, le 22 mars prochain, d’une soirée d’étude sur le thème «Systèmes Electriques et Mathématiques – Quels défis ? », organisée par le Club « Systèmes Electriques », avec la participation exceptionnelle de  Cédric VILLANI, Médaillé Fields 2010.
 
La SEE est donc bien « en marche », et permettez donc à son secrétaire général de vous rappeler, au cas où vous ne l’auriez pas encore fait, qu’il est encore temps de souscrire ou de renouveler votre adhésion pour 2016.
 
C’est aussi le moment, pour les adhérents de la SEE qui souhaiteraient y prendre de nouvelles responsabilités, de le faire savoir en posant, avant le 11 avril 2016, leur candidature à l’élection de nouveaux membres du Conseil d’Administration, qui aura lieu par correspondance avant l’Assemblée Générale du 24 juin 2016.
 
Bien amicalement
 

Jacques HORVILLEUR



Le Livre Blanc sur la cybersécurité des REI est maintenant disponible.
Il s'agit d'un supplément au numéro REE 2015-3.
Il est en téléchargement libre aux visiteurs connectés. La création d'un compte ne prend que quelques minutes
 
 


Vous souhaitez entrer en contact avec un autre membre de la SEE?
 
Rien de plus facile, grâce au nouveau service d'"annuaire en ligne" que vous offre désormais ce site: il vous suffit d'aller sur l'onglet "contact", puis de cliquer sur "annuaire en ligne".
Vous pourrez alors envoyer un message à ce collègue, qui le recevra à l'adresse mail qu'il aura déclarée en adhérant à notre association.
 
Bien entendu, cela suppose que cette adresse reste toujours valide. N'oubliez donc pas de mettre à jour votre adresse, si vous êtes conduit à en changer...


IFIP France
L’informatique française se regroupe afin de faire face aux défis internationaux. La SIF devient le représentant de la France auprès de la société savante internationale IFIP.
L’informatique, au niveau mondial, est organisée autour de grandes structures qui regroupent entreprises, organismes de recherche, universités et sont régulièrement associées à des questions de normalisation, d’organisation du débat scientifique, de formation. Y être représenté est fondamental pour un pays comme la France.
Afin de mieux assurer la présence de la France, cinq organisations* se sont regroupées dans un consortium et ont demandé à la Société informatique de France de les représenter au sein de l’International Federation for Information Processing (IFIP), l’une des principales sociétés savantes internationales dans le domaine de l’informatique et des sciences de l’information et de la communication, créée en 1960 sous l’égide de l’UNESCO.
 
* CNRS, IMT (Institut Mines-Télécom), Inria, SEE (Société de l’Electricité, de l’Electronique et des TIC) et SIF (Société informatique de France)
Pour en savoir plus, lire le communiqué IFIP France joint.
160203-communique_ifip_france.pdf

2016 s’annonce comme une année de renouveau de la SEE, marquée par une diversification de ses actions.
Il est encore temps, si vous ne l’avez pas fait, de prendre ou de renouveler votre adhésion. En 2016, je suis certain que vous apprécierez les avantages liés à cette adhésion, en particulier :
  • L’accès à un large réseau d’experts de vos domaines d’intérêt personnels ou professionnels, et à des bases de données enrichies ;
  • La mise à disposition, par voie électronique, de notre revue, la REE, dont la qualité et le haut niveau sont largement reconnus ; en 2016, vous y trouverez notamment des dossiers très complets sur des thèmes variés, tels que :
    • Le démantèlement des installations nucléaires
    • Les avions plus électriques
    • L'Afrique et l'électricité
    • Les avancées les plus récentes sur les câbles électriques
    • Le stockage des déchets radioactifs
    • Les progrès de l'imagerie médicale 
    • La gestion de réseau électrique comportant une forte proportion d’énergie renouvelable
    • Le projet ITER
    • etc.
  • des conditions préférentielles pour la participation aux manifestations internationales, nationales ou régionales que nous organisons, ainsi que pour l’accès à l’ensemble de nos publications ;
  • La contribution à des travaux scientifiques, au plan national ou régional, concernant par exemple les objets connectés ou la cybersécurité.
 
Enfin, s’il fallait encore un argument pour vous convaincre, je vous rappelle que la reconnaissance du caractère d’utilité publique de la SEE ouvre droit, pour tous ses adhérents, à une réduction fiscale correspondant à 66% du montant de l’adhésion.
 
Je vous invite donc à renouveler sans tarder votre adhésion à la SEE, afin de bénéficier toute l’année de l’ensemble des avantages qui y sont liés.
 
Jacques HORVILLEUR
Secrétaire général de la SEE


After the success of the 1st CS-DC World e-conference on 30th September and 1st October 2015, the 4P Factory e-laboratory invites you to present your latest works on application of Complex Systems to the Industry of the Future and on the 4P – Participative, Predictive, Preventive, and Personalized – Factory.
The three majors themes of the elab are:
  • Industrial engineering and the factory environment
  • Economical ecosystems
  • Emergent numerical solutions for the 4P industry
Presentations time will be 20 minutes + 10 minutes questions.
We welcome your proposals as abstract, to be sent per mail to Pierre Parrend.


Etudiant en dernière année d’école d’ingénieur, je recherche un stage de 6 mois. 
Je suis très intéressé par les nouvelles technologies et les systèmes intelligents dans le domaine du médical. 
Lettre de motivation Remi de Chalendar

CV Remi de Chalendar

Appel à communication : (TGSI2017) Abstract submission for TGSI2017
he conference will take place at CIRM (Centre International de Rencontres Mathématiques) in Luminy Marseille, France.
Registration to the conference shall be open soon on CIRM website. The conference are free but registration is mandatory due to limited place, see CIRM for accommodation and restaurant.
Call for Communication - poster sessions - deadline 15th of February 2017


Connected Conference strives to put cutting edge technology on stage, and we're looking for the best R&D and the latest research to showcase on stage. If you're working on amazing technology that will impact Industry & Internet, apply today to show it off on May 25th-27th! For the first time this year, a call for abstracts is launched to invite the Research community to send in original, high impact abstracts on the following topics:
  • Trust, Data Security, Privacy & Authentication
  • 3D Printing & Augmented / Virtual Reality
  • Connected Manufacturing
  • Retail & eCommerce
  • Health & Wearables
  • Connected Cities
  • Home & Security
  • TelCo's & API's
  • Cars & AI


L’Onera accueillait  la 5° édition de ces journées pilotées par le groupe régional Midi-Pyrénées en liaison avec le club technique RSSR.
Depuis leur création en 2006 ces journées sont traditionnellement séparées en une partie classifiée pour un public principalement étatique et industriel traitant des problèmes de guerre électronique dans lesquels l’électromagnétisme tient une place prépondérante, et une partie ouverte à laquelle participent également des représentants des milieux académiques, qui traite de méthodes et d’outils de simulation numérique ou de caractérisation expérimentale.
La première journée, introduite par le « responsable métier Guerre Electronique » de la DGA et par une vision prospective de Thales sur les possibilités offertes par la mise en réseau des capteurs, comportait 13 présentations orales réparties en 4 sessions consacrées aux agressions électromagnétiques, à la compatibilité radioélectrique, aux signatures radar, aux techniques de localisation d’émetteurs.
La seconde journée rendait tout d’abord hommage à James Clerk Maxwell à l’occasion du 150° anniversaire des équations fondatrices de l’électromagnétisme à travers une biographie illustrée par Jean-Louis Guiraud, professeur émérite à l’ISAE, suivie de 6 présentations orales mettant en lumière des percées récentes et particulièrement significatives en algorithmie pour la résolution numérique de ces équations.
Une quinzaine de présentations affichées brièvement  introduites oralement en session plénière mettaient ensuite en valeur des outils numériques spécifiques, ainsi que certains développements de technologies et de méthodes instrumentales. Une session de 4 présentations orales était ensuite dédiée à des questions relatives à la conception et la caractérisation d’antennes, avant que Philippe Pouliguen, responsable du domaine Ondes à la Mission pour la Recherche et l’Innovation Scientifique ne conclue ces journées en exposant  les orientations et priorités de la DGA dans ce domaine.
Les 135 participants ont apprécié que la quarantaine d’exposés annoncés aient été effectivement  présentés, grâce à l’efficacité du comité de programme en charge d’identifier les bons sujets, et de sélectionner et motiver les intervenants. Un défi que devront relever les membres du comité de programme de la prochaine édition que l’on envisage pour l’automne 2017 !
Florent Christophe

annonce_emge_2015.pdf

2015

La cérémonie des Grands Prix, organisée cette année le 7 décembre, a été, comme de coutume, précédée d’une réunion de travail ouverte à tous les responsables d’activités de la SEE. Responsables de clubs techniques, de groupes régionaux ou de publications, organisateurs de manifestations, administrateurs de la SEE, une trentaine d’entre eux avaient répondu à l’appel du président et ont consacré une pleine journée à cette réflexion collective sur l’avenir de notre association.
 
Illustrée par la présentation de quelques réussites de l’année écoulée, la journée a été principalement consacrée à l’identification et à l’organisation concrète d’actions de nature à pérenniser et à conforter la SEE.
 
Parmi les réussites exposées, on a particulièrement noté la tenue très récente de deux congrès (Geometric Science of Information, du 28 au 30 octobre à l’Ecole Polytechnique, et MATPOST 2015, du 24 au 26 novembre à Lyon), et surtout la publication de notre Livre Blanc sur la cybersécurité des réseaux électriques intelligents, fruit d’un travail très important mené au sein du Cercle des Entreprises. Cette dernière réussite ne doit pas rester unique et de nouveaux sujets porteurs, discutés le 7 décembre, vont être proposés au Cercle des Entreprises.
 
S’agissant des actions concrètes de confortement de la SEE, les travaux se déroulent dans le cadre des quatre « chantiers » engagés à la suite de la dernière assemblée générale de l’association. Ces chantiers concernent :
  • L’attractivité vis-à-vis des jeunes générations : les actions qui s’engagent concernent le développement de liens avec les étudiants et doctorants au travers des écoles, universités et GDR, des junior entreprises, des associations d’anciens élèves, des réseaux sociaux et des suites à donner à nos « grands prix »..
  • La recherche de nouvelles entreprises partenaires : tout en renforçant nos liens avec nos grands partenaires traditionnels, nous irons à la rencontre de PME innovantes ou de labos universitaires, en multipliant les occasions de rencontres (journées d’étude, etc.)
  • Le développement des activités et des services : dans ce domaine, le groupe a été particulièrement prolifique, ouvrant de multiples pistes s’appuyant sur nos points forts actuels (publications, Congrès) : multiplication et démultiplication des manifestations, offre de formation et d’expertise, etc.
  • Le renforcement et la relève future de nos « forces vives » : toutes ces actions exigent des ressources et, à terme, le remplacement des plus anciens lorsqu’ils décideront de passer la main. Une recherche directe est engagée qui s’appuiera aussi sur les partenariats avec les entreprises et le monde académique.
 
Cette journée a montré que l’ambition de la SEE est toujours aussi forte et que les idées ne manquent pas.
Il reste maintenant à poursuivre et amplifier les actions.
 
Pour cela, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues.
 
A chacune et chacun d'entre vous, je souhaite une heureuse année 2016 !
 
Jacques HORVILLEUR


La cérémonie des Grands Prix, organisée cette année le 7 décembre, a été, comme de coutume, précédée d’une réunion de travail ouverte à tous les responsables d’activités de la SEE. Responsables de clubs techniques, de groupes régionaux ou de publications, organisateurs de manifestations, administrateurs de la SEE, une trentaine d’entre eux avaient répondu à l’appel du président et ont consacré une pleine journée à cette réflexion collective sur l’avenir de notre association.
 
Illustrée par la présentation de quelques réussites de l’année écoulée, la journée a été principalement consacrée à l’identification et à l’organisation concrète d’actions de nature à pérenniser et à conforter la SEE.
 
Parmi les réussites exposées, on a particulièrement noté la tenue très récente de deux congrès (Geometric Science of Information, du 28 au 30 octobre à l’Ecole Polytechnique, et MATPOST 2015, du 24 au 26 novembre à Lyon), et surtout la publication de notre Livre Blanc sur la cybersécurité des réseaux électriques intelligents, fruit d’un travail très important mené au sein du Cercle des Entreprises. Cette dernière réussite ne doit pas rester unique et de nouveaux sujets porteurs, discutés le 7 décembre, vont être proposés au Cercle des Entreprises.
 
S’agissant des actions concrètes de confortement de la SEE, les travaux se déroulent dans le cadre des quatre « chantiers » engagés à la suite de la dernière assemblée générale de l’association. Ces chantiers concernent :
  • L’attractivité vis-à-vis des jeunes générations : les actions qui s’engagent concernent le développement de liens avec les étudiants et doctorants au travers des écoles, universités et GDR, des junior entreprises, des associations d’anciens élèves, des réseaux sociaux et des suites à donner à nos « grands prix »..
  • La recherche de nouvelles entreprises partenaires : tout en renforçant nos liens avec nos grands partenaires traditionnels, nous irons à la rencontre de PME innovantes ou de labos universitaires, en multipliant les occasions de rencontres (journées d’étude, etc.)
  • Le développement des activités et des services : dans ce domaine, le groupe a été particulièrement prolifique, ouvrant de multiples pistes s’appuyant sur nos points forts actuels (publications, Congrès) : multiplication et démultiplication des manifestations, offre de formation et d’expertise, etc.
  • Le renforcement et la relève future de nos « forces vives » : toutes ces actions exigent des ressources et, à terme, le remplacement des plus anciens lorsqu’ils décideront de passer la main. Une recherche directe est engagée qui s’appuiera aussi sur les partenariats avec les entreprises et le monde académique.
 
Cette journée a montré que l’ambition de la SEE est toujours aussi forte et que les idées ne manquent pas.
Il reste maintenant à poursuivre et amplifier les actions.
 
Pour cela, toutes les bonnes volontés seront les bienvenues.
 
A chacune et chacun d'entre vous, je souhaite une heureuse année 2016 !
 
Jacques HORVILLEUR


Appel à communication : (URSI 2016) Appel à communication URSI 2016
Thèmes : Récupération d’énergie, Radiocommunications faible consommation, Transmission d’énergie sans fil, Composants et systèmes pour l’énergie dans les radio-sciences, Gestion-Stockage-Optimisation des ressources énergétiques, Energie et numérique.
Il sera proposé aux auteurs des meilleures communications de publier un article, soit dans un numéro thématique des Comptes rendus Physique de l’Académie des sciences (contenu à connotation physique), soit dans la Revue de l’électricité et de l’électronique (REE) pour les contenus de type sciences de l’ingénieur.
Éditeurs Associés : Prof. Smail Tedjini & Dr. Apostolos Georgiadis 


Prix Branly
Depuis 2010, la F2S (Fédération Française de Sociétés scientifiques composée de : La Société Française de Physique, La Société Française d’Optique, La Société d’Electricité, d’Electronique et des technologies de l’Information et de la Communication, SEE, et La Société Française du Vide a rejoint) s’est jointe à l’association des Amis d'Edouard Branly pour la remise du prix. 
 
Pour 2015, le partenaire « Institute of Electrical and Electronics Engineers » (IEEE) apporte son soutien à ce prix. 
Le prix Edouard Branly 2015 est doté de 2500 €. Il récompense un(e) jeune chercheur(se) pour des travaux de recherches remarquables dans le domaine des sciences physiques, notamment celui des ondes, de l’optique ou de l’électronique, avec éventuellement une perspective d'application sociétale. Une part importante du travail récompensé doit avoir été effectuée en France. 
 
Le Jury du prix 2015 s’est réuni le 12 novembre 2015 présidé par professeur Georges Salmer. Professeur Michèle Leduc (F2S) et professeur Victor Fouad Hanna (IEEE France) faisaient partie de ce jury. 
 
Le lauréat du prix Edouard Branly 2015 est Rémi Geiger, Maître de Conférences, Université Pierre et Marie Curie
Laboratoire : SYRTE, Observatoire de Paris.
Domaines de recherche : interférométrie atomique, capteurs inertiels, détection d’ondes gravitationnelles. 
 
Le prix sera décerné au Lauréat durant une cérémonie qui précédera une conférence présenté par lui à l’Observatoire de Paris.. La date de cette cérémonie n’est pas encore fixée.