Toutes les nouvelles

2011

L'objectif est de motiver la présence d'industriels à une réunion axée sur les applications afin de montrer les savoir-faire des laboratoires et susciter des discussions autour de projets concrets existants entre des laboratoires et des industriels, voire lancer de nouvelles collaborations.

  • Sur le fond, nous souhaitons dédier la journée uniquement à des projets de recherche qui impliquent des universitaires et des entreprises, que ce soit sous forme de thèse CIFRE, de contrat de collaboration, de projet ANR, de projet Européen, de projet du GIS 3SGS, etc...

  • Sur la forme, nous souhaitons que les industriels impliqués dans les projets soient présents à cette journée et si possible présentent les travaux, sur la base d'un exposé rapide (5 à 10 min) suivi d'une séance poster. Cela permettrait à la fois de favoriser les échanges et de proposer un nombre important de présentations.


Elle serait a priori sans frais pour les participants, grâce aux subventions données par le GDRMACS et le projet SAFFE du GIS3SGS.

Si vous souhaitez participer à cette journée et présenter un projet de recherche qui implique des entreprises et des universitaires,  nous vous demandons de remplir, avant le 20 décembre, le tableau que vous trouverez à l'adresse ci-dessous
 



la conférence débat du 16.11.2011 consacrée à « L’impact des nouvelles technologies NTIC sur l’évolution des usages » est annulée.
 
Veuillez nous en excuser.
Le comité d'organisation


Au sein du département d’ingénierie matérielle de Thales Systèmes Aéroportés à Brest (29), vous intégrez le service Conversion d’énergie qui assure les développements de convertisseurs d'énergie associés aux Radar aux équipements de Guerre électronique ou de Systèmes de mission.

Vous assurez

  • la responsabilité technique, financière et calendaire d’une ou plusieurs affaires qui vous sont confiées.
  • les choix et la maîtrise des solutions techniques (étude et validation dans le domaine d’utilisation spécifié, reproductibilité, robustesse et maturité, non-régression) en cohérence avec la politique produit en vigueur dans le domaine d’application concerné
  • les audits et les expertises techniques afin de résoudre les problèmes techniques rencontrés sur affaires dans les différentes phases des développements
  • la veille technologique dans le domaine des alimentations et êtes force de proposition technique et technologique dans le domaine des alimentations pour maîtriser l’évolution de nos produits
Ingénieur ou Docteur de Formation initiale vous avez acquis une expérience de 5 à 8 ans dans le domaine de l’électronique de puissance (conversion AC/DC, DC/DC et DC/AC).

Vous maitrisez les techniques de conversion d’énergie (convertisseurs AC/DC, DC/DC, DC/AC) et des composants associés : composants actifs (MOS, IGBT, diodes de puissance) et passifs (résistances, condensateurs, bobinages), et les outils de calcul (Mathlab Simulink) et de simulation (PSPICE)

Vous avez des connaissances approfondies d’électronique de puissance (thermique, électromagnétisme et CEM) et des composants numériques (CPLD, FPGA), de leur utilisation (mise en œuvre pratique) et de l’intérêt de l’apport de ces composants dans la commande des convertisseurs.

Poste en CDI à pourvoir immédiatement.

 
Adresser les candidatures à Loïc Segalen (loic.segalen(at)fr.thalesgroup.com) ou Franck Thierry (franck.thierry(at)fr.thalesgroup.com) ou les contacter.


Au sein du département d’ingénierie matérielle de Thales Systèmes Aéroportés à Brest (29), vous intégrez le service ‘’Front End Processing’’ qui assure les développements numériques (Ingénierie plateforme, développement firmware, hardware et logiciel de base), pour des systèmes de Guerre Electronique Naval et Terrestre.

Au sein de ce service, vous assurez l’implémentation de fonctions de calcul intensif (traitement de signal et de données, liens numériques rapides) dans des FPGA de haute densité et ce, de la spécification jusqu'à la qualification. Faisant partie d’une équipe de développeur de composants logiques programmables vous participez aux activités de capitalisation sur les développements de FPGA (Building Block), de veille technique, d'innovation technique et technologique

De formation ingénieur électronique numérique ou équivalent, votre cursus vous a permis d’acquérir des compétences en FPGA/VHDL, Langage C, Matlab ainsi qu’en traitement de signal. Une expérience dans les transmissions numériques haut débit (PCIe, GBE, AURORA, SFPDP…) serait fortement appréciée. Vous avez utilisé de façon significative les outils de conception pour FPGA de type XILINX et ALTERA sur des développement importants (type VIRTEX….)

Votre capacité d’adaptation et votre autonomie vous permet de prendre en charge un développement faisant intervenir plusieurs métiers (ingénierie système, matérielle, logicielle, assurance qualité…) Vous disposez de capacité à vous intégrer dans une équipe, à effectuer un reporting clair et cohérent, à s'adapter rapidement aux différents types d'équipements pour un domaine donné.

Poste à pourvoir immédiatement

 
Adresser les candidatures à Loïc Segalen (loic.segalen(at)fr.thalesgroup.com) ou Franck Thierry (franck.thierry(at)fr.thalesgroup.com) ou les contacter.


Tunis, le Dimanche 30 Octobre 2011 
 
Elève  ingénieur  en  dernière  année  à  l’Institut  Supérieur  d’Informatique  et  de  Mathématique  de Monastir  suivant une formation « Electronique - microélectronique », je suis dans le cadre de mes études à la recherche d'un stage de 4 à 6 mois à partir du mois de Janvier prochain. 
Au  cours  de  ma  formation,  j'ai  pu  acquérir  les  connaissances  scientifiques  et  techniques nécessaires  dans  le  domaine  de  l’Electronique  -  microélectronique  et  plus  particulièrement  dans l'étude,  la  modélisation  et  la  conception  des  systèmes  embarqués  aussi  bien  du  point  de  vue  architecture que conception. 
Dynamique et motivé, travailler à vos côtés serait pour moi une expérience très enrichissante pour laquelle je pense avoir les qualités et les connaissances requises, ce stage serait en outre pour moi l'occasion d'enrichir ma formation théorique dispensée à l’Institut Supérieur d’Informatique et de Mathématique de Monastir.
Je  me  tiens  à  votre  disposition  pour  un  entretien  afin  de  vous  démontrer  mes  possibilités  et motivations. Vous remerciant de l'intérêt que vous portez à ma demande, veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes respectueuses salutations. 
 
P.J : Curriculum Vitae 
P.J : Plan d’Etude  
 
Galai Ridha 
City El Nour 
M’saken 4070 
ridha.galai (at) gmail.com
Tel : +21621799379 
 
 


Appel à communication : (vidéo 3D) Video 3D

La journée sera composée de communications sous la forme de présentations orales ou de posters, ainsi que de plusieurs interventions d’experts invités. La journée se clôturera par un panel qui fera le point sur les tendances, défis et perspectives de la vidéo 3D.

Les sujets d’intérêts sont, notamment :
  • Représentation des scènes 3D: stéréoscopie, multi-vues, carte de profondeur, disparité
  • Acquisition des données
  • Schémas de codage et formats
  • Technologies d'affichage
  • Estimation de la qualité visuelle perçue
  • Activités de normalisation
Les auteurs souhaitant présenter une communication doivent soumettre un résumé détaillé d’une page, en français. Les résumés des communications retenues seront remis aux participants de la journée.

Calendrier:

  • 14 novembre 2011 : Remise des résumés détaillés
  • 12 décembre 2011 : Notification aux auteurs
  • 9 janvier 2012 : Présentations finales

Contact:

Les résumés sont à envoyer à : frederic.dufaux (at) telecom-paristech.fr
 


CONFERENCE
The previous editions gathered more than 500 participants and 60 exhibitors. This sixth edition targets all the domains where embedded systems are crucial.
ERTS ² 2012, the event that you must attend! More information on: www.erts2012.org
REGISTRATION
ERTS² 2012 Early Bird  rates will be available until December 10th 2011. To register online please click here or complete and return the enclosed registration form. A list of hotels close to the conference venue is also at your disposal on the conference website.
CONTACT
Valerie ALIDOR
SEE/ ERTS² 2012 Registration office
 
 


Please consider the possibility of accepting our invitation to contribute and/or encourage your colleagues to make submissions to the 15th Symposium on Antenna Technology and applied ElectroMagnetics: ANTEM 2012 to be held on June 25th - 28th, 2012; in Toulouse , France
 
This symposium will be organized by CNES (French Space Agency) in the frame of "The Toulouse Space Show 2012" at the Pierre BAUDIS Convention Center.

Call for Special Sessions

 
If you are interested in organizing a Special Session in ANTEM 2012 ?
Please contact us at hubert.diez (at) cnes.fr
 
For further information, please visit the conference website:

Important dates

Opening of the online submission: 15 September 2011
Registration opening: 1 December 2011
Deadline for the abstracts submission: 15 January 2012
Author notification: 1 March 2012
Detailed programme online: 31 March 2012
Paper confirmation deadline:  15 April 2012
Early registration end: 15 May 2012
Upload the papers for the proceedings: 1 March to 31 May 2012
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
We look forward to seeing you in Toulouse !!!
 
With best Regards,
 
ANTEM 2012 Local Organizing Committee Representative
hubert.diez (at) cnes.fr
Conference Secretariat/Registrar - Carte Blanche, Miss Corinne LEROY,
contact (at) toulousespaceshow.eu
 
 


Appel à communication : (CEM2012) CEM2012
Ouverture du processus de soumission en ligne des papiers pour la conférence CEM2012.
Pour y accéder vous pouvez vous connecter au site internet de la conférence dans la rubrique soumission en ligne.
 
Nous espérons vous voir nombreuses et nombreux soumettre les résumés de vos travaux de recherche en rapport avec les différentes thématiques de la conférence.
 
Nous vous rappelons que la date limite pour la soumission des résumés est fixée au 1 Novembre 2011. Si vous avez besoin d’informations supplémentaires n’hésitez pas à nous contacter.


Communiqué de presse : Le Point - Encart édition 8/10/2011
Musée Ampère

Le magazine Le Point a publié un encart sur le musée Ampère, dans un numéro spécial concernant le salon de l’auto de Lyon.



The French SEE’s (Société des Electriciens et Electroniciens) Technical Committee SRSR (Systèmes Radar Sonar et
Radioelectriques) , in charge of activities in the domains of detection, localization and navigation, in co-operation with
the IEEE-AESS French Chapter, is planning a one-day seminar on the MIMO techniques for radar, passive detection
and sonar applications.

Prospective authors are invited to submit proposals for presentations. Each presentation shall last about 30 minutes in
English plus 5 to 10 minutes for questions / answers.



Communiqué de presse : Jean-Pierre Dalzon nous a quitté

C’est avec une grande tristesse que nous apprenons le décès de notre ami Jean-Pierre Dalzon.
Ancien GEGELEC, père du système Alspa P320 et jeune retraité dynamique, il était membre actif du club AAI de la SEE et de l’ISA où il menait avec brio la représentation française au sein du comité ISA-99 « Industrial Automation and Control Systems Security »
Homme de la terre, il avait choisi de retourner à ses racines en Ardèche où il participait activement avec son épouse Hélène à l’animation de la région et de la commune, tout en s’occupant de ses chevaux.

L’inhumation aura lieu vendredi 16 septembre à 10H30 au cimetière de Chandolas
Adresse de Madame Dalzon : Le Village 07230 CHANDOLAS

Ses collègues du Club AAI de la SEE se joignent pour honorer son souvenir et soutenir son épouse dans cette douloureuse épreuve.



J-9
Plus que 9 jours avant la clôture des candidatures au Prix Jean Jerphagnon 2011
 


Communiqué de presse : Bernard Favez nous a quitté
Nous  apprenons avec beaucoup d’émotion le décès de Bernard Favez survenu le 24 août 2011 à l’âge 83 ans.

Ancien directeur général adjoint d’EDF, il avait été Président de la SEE en 1983 et à  ce titre avait organisé activement  le centenaire de la SEE qui s’était tenu au Palais des congrès de Paris du 6 au 9 décembre 1983.

 


ActuInfo
Kinergy stocke l'énergie dans un volant d'inertie à très grande vitesse scellé sous vide, avec un transfert de l'énergie variant en continu CVT (Continuously Variable Transmission), développé par la société Ricardo, UK, pour les bus londoniens et la société Torotrak, UK, et son FLYBUS. Lorsque le bus ralentit, le volant d'inertie qui peut tourner à une vitesse allant jusqu'à 60000tpm, récupère et accumule l'énergie qui serait autrement dissipée en chaleur dans les freins. Au redémarrage du véhicule, le CVT restitue l'énergie au moteur du bus, réduisant ainsi la consommation de carburant.
Cette technologie est annoncée comme étant plus facile à mettre en place qu'un stockage électrique dans une batterie. Elle produit un gain de consommation comparable (20-30%), avec un volume et un poids moitié, et le quart du coût.
De fortes densités d'énergie cinétique dans des systèmes en rotation sont plutôt  obtenues  en augmentant la vitesse que l'inertie. En conséquence un volant d'inertie à grande énergie emploie des matériaux peu denses comme la fibre de carbone, qui peut aussi supporter de fortes contraintes mécaniques. Les vitesses périphériques dépassant la vitesse du son, pour minimiser les effets environnementaux, le système doit être placé sous vide.
Si l'énergie était fournie directement au volant par un axe mécanique, il faudrait prévoir une joint d'étanchéité rotatif, synonyme de pertes et de contraintes. De plus il faudrait prévoir un système de pompage permanent pour remédier aux défauts de ce joint. Le système FLYBUS comporte un couplage magnétique qui ne nécessite pas un joint détanchéité tournant. C'est alors la densité du couple qui peut poser problème car la distance de l'aimant au volant doit être augmentée pour laisser de la place pour l'enveloppe à vide. Il est donc nécessaire d'employer des barrettes magnétiques de haute perméabilité.

Chercher ne signifie rien,...ce qui compte c'est trouver - Pablo Picasso, The Arts (1923)



Communiqué de presse : Jean Carteron nous a quittés
Jean Carteron nous a quittés  le 22 juillet dernier, à la suite d’une longue maladie.
Jean Carteron a été un pionnier de l’Informatique en France, contribuant à la création de l’AFCET (Association Française de Cybernétique Economique et Technique) et de l’IFIP (International Federation for Information Processing).
La SEE, le représentant Français à l’IFIP qui a pris la succession de l’AFCET, s’associe à l’hommage qui est rendu à Jean Carteron.

Jean Carteron (X 1945, ENSTélécom) dirigea en 1950 le bureau de calcul des filtres téléphoniques des PTT, puis entra chez EDF en 1953 avec mission de développer le calcul électronique, ce qui le conduisit à effectuer en 1954 un stage chez Maurice Wilkes à Cambridge. En quelques années, il constitua l'un des plus grands centres de calcul scientifique d'Europe, tout en enseignant à Supélec et à l'Université. 
Il participa en 1957 à la création de la société savante des informaticiens français (AFCAL, devenue plus tard l'AFCET), puis de l'IFIP, la fédération internationale des associations de ce secteur, où il exerça longtemps des responsabilités.
Il quitta le secteur public en 1963 pour prendre la direction d'une filiale du groupe SEMA. Simultanément il contribuait à définir une politique de modernisation de l'industrie informatique française, dans les commissions de la DGRST et du Commissariat au Plan.
Sa vie professionnelle prit un tournant décisif en 1969 lorsque Jean Carteron fonda la STERIA, dont il allait faire l'une des grandes SSII européennes. Il a raconté cette aventure dans un bon ouvrage, "Steria:  30 Ans de Création Continue" (Le Cherche-Midi, 1999), un témoignage de grande valeur sur l'histoire de l'informatique en France.
 
Pierre Mounier-Kuhn
 
Une cérémonie d'adieu et d'hommages en région parisienne sera organisée par la famille à l’automne
 


Quelles nouvelles informations les neutrinos ont-ils révélées  depuis la mise en service à 7TeV en mars 2010 du LHC (Large Hadron Collider) au CERN? Matière noire, boson de Higgs , où en sont les découvertes ? La conférence  HEP 2011, Europhysics Conference on High Energy Physics, organisée cette année par la Société européenne de physique, avec le soutien de la communauté scientifique française (CEA et CNRS) - qui a réuni du 21 au 27 juillet à Grenoble plus de 700 physiciens du monde entier - est l'occasion d'un premier bilan pour le LHC . Mi-juin, ses expériences ont atteint plus de 70 millions de millions de collisions en 3 mois, soit l'objectif fixé pour l'ensemble de l'année 2011. Cette performance laisse toujours espérer des avancées dans les mois qui viennent, alors que se discutent déjà l'avenir du LHC et le démarrage de nouveaux projets : quelle stratégie adopter en Europe aujourd'hui pour la physique des particules de demain ?
 
Mais pour ce qui est du boson de Higgs, que les essais du LHC devaient permettre d'observer, on en est toujours au stade des peut-être et des incertitudes sur la réalité des observations. En clair, le boson de Higgs n'est pas encore au rendez-vous.
« Nous nous rapprochons toujours plus de la découverte du boson de Higgs prédit par le Modèle standard ou de son exclusion, a indiqué Sergio Bertolucci, directeur de la recherche et de l’informatique du CERN. Dans un cas comme dans l’autre, il s'agira d’une grande nouvelle pour la physique. La découverte du boson de Higgs nous permettrait de commencer à étudier en détail cette particule ; quant à son exclusion, elle prouverait que le Modèle standard est incomplet et qu’il doit donc y avoir des phénomènes nouveaux à la portée du LHC. »
La rapidité avec laquelle les expériences ont pu analyser les données est sans précédent. La Grille de calcul mondiale pour le LHC, qui relie des centres de calcul du monde entier, s’est montrée à la hauteur de la tâche en réalisant régulièrement jusqu’à 200 000 opérations d’analyses de physique simultanément.
« Grâce aux données que nous avons déjà analysées et en nous fondant sur nos mesures détaillées des processus du Modèle standard, nous commençons à sonder une grande partie de la gamme de masses possibles pour le boson de Higgs et à étudier différents scénarios pour une nouvelle physique », a indiqué Fabiola Gianotti, porte-parole d’ATLAS.

« Les expériences LHC n’ont jamais été aussi près d’établir s’il s’agit ou non de signaux réels, a déclaré Pierluigi Campana, porte-parole de LHCb. La sensibilité de LHCb notamment dépasse à présent celle des expériences précédentes pour certaines mesures essentielles de la physique du quark b et, pour d’autres mesures, elle s’en rapproche rapidement ».

Un homme compétent est un homme qui se trompe selon les règles - Paul Valéry - Mauvaises pensées et autres



Une équipe d'UCLA-University of California Los Angeles a conçu et essayé un polariseur pour écran LCD, appelé polariseur organique photovoltaïque, qui s'alimente en énergie à partir de la lumière ambiente en utilisant un polariseur photovoltaïque interne. Les écrans LCD fonctionnent grace à deux feuilles polarisées qui ne laissent passer qu'une fraction de la lumière d'éclairage arrière. Chaque pixel de l'écran comporte des molécules de cristaux liquides, en sandwich entre ces deux feuilles, qui sont actionnées par des transistors pour servir de valve lumineuse. Les systèmes actuels sont peu efficaces pour l'utilisation de l'énergie. L'éclairage arrière peut consommer jusqu'à 90% de la puissance appliquée, mais au moins 75% de la lumière est perdue.
Un polariseur organique photovoltaïque (POPV) peut récupérer une bonne partie de cette énergie, c'est le cas du dispositif présenté dans un article de la revue Advanced Materials du 9 août 2011, DOI: 10.1002/adma.201101514

Abstract
Today’s LCDs are energy inefficient, as most of the backlight energy (around 75%) is lost to the orthogonal polarizers. Here, we demonstrate a novel energy recycling concept called polarizing organic photovoltaics (ZOPVs), In this work, we innovate on the biggest energy loss component, the polarizers, by turning the polarizer into an energy-generating photovoltaic (PV) unit, creating a polarizing organic photovoltaic device,
[we use the acronym ZOPV in this manuscript rather than POPV, which is often used to refer to polymer organic photovoltaics]
which can potentially boost the function of an LCD by working simultaneously as a polarizer, a photovoltaic device and an ambient light or sunlight photovoltaic panel. The ZOPV film was created by the uniaxial orientation of an organic conjugated polymer. A novel inverted quasibilayer structure was used to produce ZOPV devices. Significant anisotropic optical and photovoltaic effects were obtained, indicating the great potential of ZOPV as a promising green technology.


Information SEE : SyNAPSE, la puce cognitive
IBM présente SyNAPSE, (Systems of Neuromorphic Adaptive Plastic Scalable Electronics), une puce qui, copiant le fonctionnement du cerveau humain, permettra de concevoir des ordinateurs capables d'apprendre à partir de leur expérience. Pour ce projet les chercheurs d'IBM collaborent avec Columbia University-NY, Cornell University, University of California, Merced, et University of Wisconsin-Madison.
Elle est décrite dans deux papiers de la Conférence IEEE Custom Integrated Circuits, San Jose, CA, 18-21 septembre 2011.
- Session 12-1, 20 septembre, 9:05
A 45nm CMOS Neuromorphic Chip with a Scalable Architecture for Learning in Networks of Spiking Neurons,
We present a scalable integrated circuit platform for networks of spiking neurons. Through tight integration of memory (synapses) and computation (neurons), a 45nm reconfigurable chip comprising 256 neurons and 64K binary synapses with on-chip learning is demonstrated. Near-threshold, event-driven operation at 0.53V maximizes power efficiency for real-time pattern classification tasks.
- Session 12-2, 20 septembre, 9:30
A Digital Neurosynaptic Core Using Embedded Crossbar Memory with 45pJ per Spike in 45nm
We fabricated a key building block of a modular neuromorphic architecture, a neurosynaptic core, with 256 digital integrate-and-fire neurons and a 1024 by 256 bit SRAM crossbar memory for synapses using IBM's 45-nm SOI process. Our fully digital implementation is able to leverage favorable CMOS scaling trends, while ensuring one-to-one correspondence between hardware and software. The core is fully configurable in terms of neuron parameters, axon types, and synapse states and is thus amenable to a wide range of applications.

L'objectif de SyNAPSE est de créer un système qui analyse les informations recueillies auprès de multiples capteurs et qui est capable d'adapter sa configuration à l'environnement analysé. Les ordinateurs 'cognitifs' construits avec ces puces ne seront pas programmés de la même manière que les ordinateurs d'aujourd'hui. Ils apprendront de leurs expériences, trouvant des corrélations, élaborant des hypothèses, se rappelant les résultats, imitant ainsi le cerveau humain.
Deux prototypes sont en essais, gravés avec une définition de 45 nanomètres sur du silicium sur isolant, et contiennent l'équivalent de 256 "neurones". La technologie pourrait à terme réduire consommation et dimensions de plusieurs ordres de grandeur. IBM teste deux architectures : l'une avec 262 144 synapses (liens entre cellules nerveuses) programmables, l'autre avec 65 536 synapses d'apprentissage. IBM a pour objectif un système de 10 millions de "neurones", très loin du cerveau humain, qui en comprend 100 milliards.

 

 


Information SEE : Epiderme électronique
Conduite par John A. Rogers, de l'University of Illinois, Urbana-Champaign, une équipe pluri-universités et internationale présente, dans la revue Science du 12 août 2011, une nouvelle classe de dispositifs électroniques possèdant épaisseur, élasticité, souplesse et masse par unité de surface adaptés au contact de l'épiderme, appelée Epidermal Electronic System (EES), et développée sous l'égide de la NSF-National Science Foundation, USA.
 
Sans rapport avec les technologies des puces habituelles, le principal défi étant de conserver le contact malgré les mouvements de la peau, ils sont intégrés sur une feuille de polyester de un à deux centimètres de large et 50 microns d'épaisseur, adhèrent à la peau sous l'action de forces moléculaires électrostatiques de type van der Waals (selon les auteurs), et pourront remplacer les électrodes des appareillages de mesure des paramètres biologiques (Crédit: J. A. Rogers).
Abstract
We report classes of electronic systems that achieve thicknesses, effective elastic moduli, bending stiffnesses, and areal mass densities matched to the epidermis. Unlike traditional wafer-based technologies, laminating such devices onto the skin leads to conformal contact and adequate adhesion based on van der Waals interactions alone, in a manner that is mechanically invisible to the user. We describe systems incorporating electrophysiological, temperature, and strain sensors, as well as transistors, light-emitting diodes, photodetectors, radio frequency inductors, capacitors, oscillators, and rectifying diodes. Solar cells and wireless coils provide options for power supply. We used this type of technology to measure electrical activity produced by the heart, brain, and skeletal muscles and show that the resulting data contain sufficient information for an unusual type of computer game controller. These devices were made through “transfer printing” fabrication processes that create flexible versions of high-performance semiconductors that are brittle as bulk materials.


SULSA (Southampton University Laser Sintered Aircraft) est un drone (UAV - Unmanned Air Vehicle) de 2m d'envergure, qui vient d'être présenté, et qui a été entièrement réalisé par une technique analogue à l'impression. Il a été "imprimé" sur une machine de frittage sur nylon EOS EOSINT P730, qui réalise des objets 3D couche par couche.
Les différentes pièces du drone sont assemblées très rapidement par encliquetage sans aucun outillage.
Le frittage sélectif par laser  (SLS-Selective Laser Sintering) est une méthode
de prototypage rapide stéréolithographique, qui permet de créer des objets 3D, strate par strate, à partir de poudres frittées ou fusionnées (sans phase liquide) grâce à l'énergie d'un faisceau laser de forte puissance. Sous l'effet de la chaleur, les grains se soudent entre eux, ce qui fournit de la cohésion à la pièce. Par la variété des matériaux pouvant être utilisés, une large gamme d'applications est possible. De l'aérospatial à l'électronique en passant par l'automobile, SLS permet d'accélérer la conception, le développement et l'introduction sur le marché de nouveaux produits. Le développement industriel de cette technique date des années 1980 et fut initié aux États-Unis.
Pour une réalisation de fonderie, par exemple, ce procédé permet d'obtenir des modèles grandeur nature plus économiquement et plus rapidement qu'en les taillant dans la masse. Cependant, ces modèles, moins rigides, seront limités à la fabrication de quelques pièces seulement, et bien adaptés à la réalisation de prototypes ou de moules.