Thèse en traitement RADAR NCTR

Portrait de Myriam Nouvel
Présent  dans  50  pays  et  employant  68  000  collaborateurs,  THALES  est  leader  mondial  des  systèmes  d'information 
critique sur les marchés de l'Aéronautique et de l'Espace, de la Défense et de la Sécurité.  
Leader  européen  et  troisième  acteur  mondial  sur  ses  marchés  par  sa  taille  et  son  niveau  technologique,  la  Division 
Systèmes de Mission  de  Défense conçoit des équipements et des systèmes de mission pour avions, hélicoptères et 
drones militaires, bâtiments de surface et lutte sous la mer. Elle propose également une offre complète de services de 
maintenance en condition opérationnelle.  
Au  sein  de  la  Division  Systèmes  de  Mission  de  Défense,  le  site  d'Elancourt  de  Thales  Systèmes  Aéroportés  –TSA- 
regroupe différents domaines d'activités : Radars, Auto-protection, Spatial et Support Clients. 
La Direction Technique Systèmes de Senseurs de TSA a en charge l’étude des radars aéroportés et des systèmes de 
guerre  électroniques  aéroportés  et  navals.  Cette  activité  s’inscrit  dans  un  domaine  à  forte  technicité  et  à  haut  degré 
d’innovation.  
La présent sujet de thèse  s'inscrit dans les actions visant à renforcer la capacité d'identification non coopérative des 
mobiles aériens (NCTR: Non Cooperative Target Recognition). Cette identification non coopérative est réalisée par le 
radar par l'émission de formes d'ondes spécifiques suivies de traitements adéquats.  
Ce type d'identification diffère de l'identification coopérative qui est réalisée au moyen d'un dispositif secondaire appelé 
IFF (Identification Friend & Foe), dont le principe est d'interroger la cible qui doit répondre par son code d'identification. 
Classiquement, le NCTR s’appuie sur l’analyse Doppler des signaux reçus, par comparaison des raies Doppler avec 
des bibliothèques de référence. 
Dans  un  contexte  scientifique  de  haut  niveau,  le  doctorant  développera  de  nouveaux  concepts  algorithmiques  qu’il 
pourra mettre en œuvre au sein  d’un simulateur radar sur des données réelles. Ces travaux pourront faire l’objet de 
publications. 
 
Groupes / audience: