2018, année de l'IoT

Portrait de Jacques Horvilleur
« L’Internet des objets 2018 – Marchés, technologies, cybersécurité ».
Tel est le titre de l’étude publiée à la fin de l’année 2017 dans le cadre d’un numéro spécial de la REE.
Rédigé à l’issue des travaux d’un groupe réunissant de grands acteurs industriels et les meilleurs spécialistes du domaine, ce document de 300 pages constitue une référence pour tous ceux qui s’intéressent à l’IoT ou qui souhaitent en tirer parti. Ils sont déjà une centaine à en avoir fait l’acquisition.
 
Dans le prolongement de ce succès, il est naturel que la SEE soit présente au salon IOT World’2018, qui se tiendra les 21 et 22 mars pour sa 3ème Edition au Parc des expositions de la Porte de Versailles. Nous vous invitons à venir nous y retrouver, dans le cadre de ce salon professionnel d’envergure nationale qui, sur près de 6000 m², regroupera près de 160 exposants et partenaires et proposera 40 conférences et ateliers. Sur le stand de la SEE, vous pourrez évidemment acheter notre étude (à un tarif préférentiel) et vous abonner à nos revues.
 
Parallèlement la REE continue à explorer tous les sujets se rapportant aux grands défis de notre temps que sont le changement climatique, la transition énergétique ou le défi numérique ;  notre mode de vie de demain, et sans doute notre survie d’après-demain en dépendent, sans parler de l’enjeu que représente le maintien d’une société ouverte et démocratique dans un monde où la concentration des données numériques pourrait être porteuse de menaces. Ce mois-ci, c’est le thème de l’autoconsommation énergétique qui fait la une de notre revue. On y trouve en outre un dossier consacré au développement des techniques de câbles à courant continu haute tension (publié à la suite du symposium Jicable HVDC’17 de Dunkerque).
 
Bien d’autres sujets suivront en 2018, tels que les technologies quantiques, les applications industrielles du laser, la blockchain, la 5G, les éoliennes offshore, l’intelligence artificielle, etc.
 
Dans ces conditions, comment pourrait-on ne pas s’abonner à la REE, ou, au moins, ne pas adhérer à la SEE, cette adhésion ouvrant droit à la consultation de nos deux revues en version numérique. Il en est encore temps pour 2018. S’il fallait un argument supplémentaire pour cela, je vous annonce l’arrivée à la SEE d’une nouvelle collaboratrice, notamment en charge des adhésions, des abonnements, des partenariats et de la publication des revues. Elle s’appelle Mélisande de Lassence. Elle vous attend.
 
Bien cordialement.
 
Jacques Horvilleur
Secrétaire général de la REE
Groupes / audience: