ICOLIM 2017 retour en images

ICOLIM 2017 : la SEE a organisé la 12ème conférence internationale des travaux sous tension.
 
Les travaux sous-tension (TST) jouent un rôle essentiel dans l’exploitation et la maintenance des réseaux électriques car ils permettent d’intervenir sur les infrastructures sans en interrompre l’alimentation électrique, donc sans dégrader le service offert aux utilisateurs. Ils s’appuient sur des techniques et des matériels éprouvés, en progrès permanents.
 
 
 
Depuis 1992, la Live Working Association (LWA – association pour la promotion du développement des travaux sous-tension), organise ICOLIM (International COnference for LIve Maintenance), un congrès triennal pour les experts internationaux du développement et de la mise en œuvre des travaux sous-tension (TST). Le 12ème congrès ICOLIM s'est déroulé du 26 au 28 avril 2017 en France ; c’est la raison pour laquelle la SEE a été choisie pour en assurer l’organisation. Il a réuni à Strasbourg plus de 600 congressistes, un nombre record de participants, venus d’une trentaine de pays. Ils ont pu bénéficier d’un état de l’art des dernières innovations dans le domaine des TST et ont pu assister à des interventions spectaculaires en conditions réelles.
 
 
Deux temps forts
 
    Les deux premiers jours de conférence au palais des Congrès de Strasbourg ont permis aux différents pays de présenter un état de leurs recherches, de partager leurs expériences, de faire part de leurs réflexions dans différents domaines (formation, réglementation, normalisation, sécurité…) ou de montrer des réalisations remarquables.
    
    Le 3e jour a été consacré à des démonstrations sur les installations à très haute tension du poste RTE de Scheer (67), ainsi que dans un site spécialement aménagé au voisinage du poste en ce qui concerne les réseaux de distribution.  Les méthodes d’intervention dans les différents niveaux de tension ont ainsi pu être montrées, la mise en œuvre de nouveaux outils ou de nouveaux modes opératoires présentée, y compris des travaux héliportés et l’utilisation de drones. Différentes entreprises ont contribué à ces démonstrations : RTE, Enedis, ESR (Electricité de Strasbourg Réseaux), ainsi que des collègues hongrois et croates.
 
Cette édition est, par ailleurs, la première du genre à avoir mis l’accent sur l’innovation avec une session spéciale consacrée au projet européen Best Paths. A l’occasion du congrès de Strasbourg, le directeur de SERECT (Section d’Études de Réalisation et d’Expérimentation pour le ComitéTechnique), rattaché à RTE, qui assurait la présidence française, a transmis le flambeau à l’Italie; celle-ci aura la responsabilité d’organiser la prochaine édition d’ICOLIM en 2020 à Turin.
 
ICOLIM 2017 en chiffres
 
    680 participants
    30 pays représentés
    35 exposants et 6 constructeurs d’engins
    60 papiers présentés
    49 démonstrations en grandeur réelle
    4 stands RTE : SERECT-CTST, RTE, RTE-I, AIRTELIS
    Un réseau école de 200 m HTA et BT construit à SCHEER
Groupes / audience: