Compte-rendu 5-èmes Journées d’études Electromagnétisme et Guerre Electronique

Manifestation ou publication
Manifestation: 

5-èmes Journées d’études Electromagnétisme et Guerre Electronique

see_onera_dga.png
02/12/2015 - 08:30
Ajouter à votre agenda
La contribution de l’électromagnétisme à la détection radar via les propriétés des cibles, des antennes ou de la propagation des ondes est reconnue de longue date, et fait l’objet de sessions dans les colloques spécialisés.
L’Onera accueillait  la 5° édition de ces journées pilotées par le groupe régional Midi-Pyrénées en liaison avec le club technique RSSR.
Depuis leur création en 2006 ces journées sont traditionnellement séparées en une partie classifiée pour un public principalement étatique et industriel traitant des problèmes de guerre électronique dans lesquels l’électromagnétisme tient une place prépondérante, et une partie ouverte à laquelle participent également des représentants des milieux académiques, qui traite de méthodes et d’outils de simulation numérique ou de caractérisation expérimentale.
La première journée, introduite par le « responsable métier Guerre Electronique » de la DGA et par une vision prospective de Thales sur les possibilités offertes par la mise en réseau des capteurs, comportait 13 présentations orales réparties en 4 sessions consacrées aux agressions électromagnétiques, à la compatibilité radioélectrique, aux signatures radar, aux techniques de localisation d’émetteurs.
La seconde journée rendait tout d’abord hommage à James Clerk Maxwell à l’occasion du 150° anniversaire des équations fondatrices de l’électromagnétisme à travers une biographie illustrée par Jean-Louis Guiraud, professeur émérite à l’ISAE, suivie de 6 présentations orales mettant en lumière des percées récentes et particulièrement significatives en algorithmie pour la résolution numérique de ces équations.
Une quinzaine de présentations affichées brièvement  introduites oralement en session plénière mettaient ensuite en valeur des outils numériques spécifiques, ainsi que certains développements de technologies et de méthodes instrumentales. Une session de 4 présentations orales était ensuite dédiée à des questions relatives à la conception et la caractérisation d’antennes, avant que Philippe Pouliguen, responsable du domaine Ondes à la Mission pour la Recherche et l’Innovation Scientifique ne conclue ces journées en exposant  les orientations et priorités de la DGA dans ce domaine.
Les 135 participants ont apprécié que la quarantaine d’exposés annoncés aient été effectivement  présentés, grâce à l’efficacité du comité de programme en charge d’identifier les bons sujets, et de sélectionner et motiver les intervenants. Un défi que devront relever les membres du comité de programme de la prochaine édition que l’on envisage pour l’automne 2017 !
Florent Christophe
Groupes / audience: