Kinergy, volant d'inertie à couplage magnétique, récupère l'énergie au freinage d'un véhicule

Liens
Kinergy stocke l'énergie dans un volant d'inertie à très grande vitesse scellé sous vide, avec un transfert de l'énergie variant en continu CVT (Continuously Variable Transmission), développé par la société Ricardo, UK, pour les bus londoniens et la société Torotrak, UK, et son FLYBUS. Lorsque le bus ralentit, le volant d'inertie qui peut tourner à une vitesse allant jusqu'à 60000tpm, récupère et accumule l'énergie qui serait autrement dissipée en chaleur dans les freins. Au redémarrage du véhicule, le CVT restitue l'énergie au moteur du bus, réduisant ainsi la consommation de carburant.
Cette technologie est annoncée comme étant plus facile à mettre en place qu'un stockage électrique dans une batterie. Elle produit un gain de consommation comparable (20-30%), avec un volume et un poids moitié, et le quart du coût.
De fortes densités d'énergie cinétique dans des systèmes en rotation sont plutôt  obtenues  en augmentant la vitesse que l'inertie. En conséquence un volant d'inertie à grande énergie emploie des matériaux peu denses comme la fibre de carbone, qui peut aussi supporter de fortes contraintes mécaniques. Les vitesses périphériques dépassant la vitesse du son, pour minimiser les effets environnementaux, le système doit être placé sous vide.
Si l'énergie était fournie directement au volant par un axe mécanique, il faudrait prévoir une joint d'étanchéité rotatif, synonyme de pertes et de contraintes. De plus il faudrait prévoir un système de pompage permanent pour remédier aux défauts de ce joint. Le système FLYBUS comporte un couplage magnétique qui ne nécessite pas un joint détanchéité tournant. C'est alors la densité du couple qui peut poser problème car la distance de l'aimant au volant doit être augmentée pour laisser de la place pour l'enveloppe à vide. Il est donc nécessaire d'employer des barrettes magnétiques de haute perméabilité.

Chercher ne signifie rien,...ce qui compte c'est trouver - Pablo Picasso, The Arts (1923)

Groupes / audience: