La Commission européenne donne 7 milliards d’euros supplémentaires pour la recherche et l’innovation

Liens
Plus de croissance et d’emplois.
 
Mme Máire Geoghegan-Quinn, en charge de la recherche à la Commission européenne, annonce le 19 juillet 2011 l’injection de près de 7 milliards d’euros pour stimuler l’innovation à travers la recherche. La plus importante enveloppe financière de cette nature que la Commission européenne ait jamais octroyée, qui est libérée au titre du septième programme-cadre de recherche de l’Union européenne (7e PC), devrait créer environ 174 000 emplois à court terme et, sur quinze ans, près de 450 000 emplois et près de 80 milliards d’euros de croissance supplémentaire1. Le financement de la recherche figure parmi les premières priorités politiques de l’UE et s’inscrit désormais dans une stratégie cohérente en faveur de l’innovation, l'«Union de l’innovation» (IP/10/1288, MEMO/10/473), dont l’Europe a besoin pour pouvoir concurrencer de grands pays dynamiques comme les États-Unis et la Chine.

Les subventions accordées doivent promouvoir la recherche permettant de relever les grands défis de société auxquels sont confrontés l’Europe et le monde. Parmi les bénéficiaires de ces moyens financiers, dont le nombre dépassera les 16 000, figureront des universités, des organismes de recherche et des entreprises. Une attention particulière sera accordée aux PME, qui bénéficieront notamment d’une enveloppe de près d’un milliard d’euros. Il est également prévu de décerner un nouveau prix de l’UE pour récompenser des femmes innovatrices dont les travaux ont bénéficié de financements au titre du 7e Programme Cadre ou de programmes antérieurs. La majorité des «appels à propositions» ont du être publiés le 20 juillet.

«Aujourd’hui, l’Europe témoigne à nouveau de sa détermination à placer la recherche et l’innovation en tête de ses priorités politiques pour stimuler la croissance et l’emploi. La compétition organisée à l’échelle de l’UE pour l’obtention de ces fonds rassemblera les meilleurs chercheurs et innovateurs européens pour leur permettre de s’attaquer aux plus grands problèmes de notre temps, comme l’énergie, la sécurité alimentaire, le changement climatique et le vieillissement de nos populations. La Commission propose d’augmenter sensiblement le financement de la recherche et de l’innovation pour notre programme post-2013, dénommé “Horizon 2020”, et je veux montrer aux contribuables, dès les appels à propositions annoncés ce 20 juillet, notre volonté de valoriser au mieux chaque euro dépensé», a déclaré Mme Geoghegan-Quinn.

Commission européenne – communiqué de presse
Groupes / audience: