La Science ouverte. Le CERN lance le "Libre accès pour le matériel".

Liens

Le répertoire du matériel libre sur Internet (Open Hardware), permet aux concepteurs de matériel électronique de collaborer sur des modèles de matériel « libres ». Ce projet a été lancé à l’initiative de concepteurs travaillant dans des laboratoires de physique expérimentale qui ont estimé nécessaire de faciliter les échanges à très grande échelle, pour aller vers une science « ouverte ». Deux ans après sa création, le répertoire compte plus de 40 projets issus d’institutions telles que le CERN, GSI Darmstadt et l’Université du Cap. A présent, le CERN propose une licence de matériel libre, qui permet un partage de connaissances dans un contexte clair en matière de propriété intellectuelle.

Un Workshop "Open Hardware" est au programme à Grenoble le 9 Octobre 2011, de la 13ème "International Conference on Accelerator and Large Experimental Physics Control Systems".

Le matériel rejoint ainsi l'espace Libre Accès Ouvert. Le répertoire "Open Hardware Repository" permet aux concepteurs de matériel électronique de collaborer au niveau de la conception. Le CERN vient de publier une "Open Hardware Licence" favorisant ce partage de connaissances. Quatre mois après la présentation d'une version alpha, le CERN propose en juillet 2011 une "Open Hardware Licence" (OHL ) version 1.1, un cadre légal pour faciliter les échanges entre concepteurs.

Ayant pour objectif la diffusion de la connaissance et des technologies, la licence OHL du CERN a été créée pour organiser l'usage, la copie, la modification, et la distribution de la documentation de conception d'un matériel, ainsi que la fabrication et la distribution des produits en découlant. La documentation de conception inclut diagrammes, description, schémas de circuits ou de cartes, structure mécanique, aussi bien que textes de description et tout autre matière exploratoire.

La version 1.0 avait été publiée en mars 2011 sur le Dépôt Libre Accès (Open Hardware Repository -OHR), une création des électroniciens des labos de physique expérimentale qui éprouvaient le besoin de favoriser l'échange de connaissances dans une large communauté telle que le CERN, et dans l'esprit de "Science Ouverte" de ce type d'Organisation.

"For us, the drive towards open hardware was largely motivated by well-intentioned envy of our colleagues who develop Linux device-drivers," dit Javier Serrano, ingénieur au Département Faisceaux du CERN et fondateur de l'OHR. "They are part of a very large community of designers who share their knowledge and time in order to come up with the best possible operating system. We felt that there was no intrinsic reason why hardware development should be any different."

La licence OHL du CERN fournit un cadre pour un échange de connaissances qui concilie principes de conception ouverte et traçabilité, avec une politique claire de propriété intellectuelle."By sharing designs openly", dit Serrano,"CERN expects to improve the quality of designs through peer review and to guarantee their users - including commercial companies - the freedom to study, modify and manufacture them, leading to better hardware and less duplication of efforts".

 
Groupes / audience: