Onduleur solaire: Pertes divisées par deux

Liens

Prix Joseph von Fraunhofer  – recherche orientée application

Après le panneau solaire, l'onduleur est le deuxième composant clef d'un système photovoltaïque couplé au réseau. Si le courant produit doit être injecté dans le réseau, il doit être converti pour être compatible du réseau alternatif. C'est le rôle de l'onduleur. Les onduleurs alimentés une phase comportent trois parties: un condensateur tampon en entrée qui sert de stockage intermédiaire pour le courant continu du panneau solaire; le pont onduleur avec quatre interrupteurs à semiconducteurs qui découpent le courant, et une inductance en sortie qui convertit les alternances de courant en sinusoïdes.

Très vite de l'idée au produit.

Une grande partie des pertes se produit dans le retour de courant entre l'inductance de sortie et le condensateur d'entrée. Pour les réduire: découpler les composants durant certaines périodes du temps, ce qui interdit le retour du courant,  les perturbations électromagnétique étant impossibles à cause des pointes de tension. L'invention a été brevetée au Fraunhofer Institut sous le nom d'une topologie HERIC®, avec le développement d'une série de produits avec la société SUNWAYS de Constance en Allemagne. Les experts n'en croyaient par leurs yeux et les récompenses sont arrivées comme ce prix Joseph von Fraunhofer.

Groupes / audience: