Grand Prix de l'Electronique Général Ferrié

Depuis 1963, le Grand Prix de l'Electronique « Général Ferrié » est décerné annuellement. Il récompense un ingénieur ou scientifique dont les travaux ont contribué d'une manière importante aux progrès de l'électronique et de ses applications. Cette récompense de prestige correspond à une dotation due à la générosité de sociétés industrielles, de laboratoires, de grands services, d'écoles et d'associations.

Information, soumission et participation

Grand Prix Général Ferrié - (Plaquette 2017)
Grand Prix Général Ferrié - (Plaquette 2017)
Grand Prix Général Ferrié - Conditions et procédure
Grand Prix Général Ferrié - Conditions et procédure
Grand Prix Général Ferrie - Règlement
Grand Prix Général Ferrie - Règlement
Pour conserver à ce Grand Prix tout son impact scientifique et technique, ainsi que son rayonnement, la SEE vous serait reconnaissante de susciter, dans votre organisme ou votre société, des candidatures de valeur. A cette fin,vous trouverez (cliquer sur les liens ou consultez les pages et documents ci-dessous) :
  • une note précisant les conditions à remplir par le, la ou les candidat(es), ainsi que la composition du dossier de candidature
  • La plaquette de présentation du Grand Prix
  • Le Règlement du Grand Prix

Les candidatures pour le Grand Prix de l'Electronique « Général Ferrié » sont ouvertes à toute personne de nationalité française, pourvu qu'elle soit âgée de moins de 45 ans au 31 décembre de l'année d'attribution du prix.

Les candidats au Prix doivent envoyer, chaque année, au Président du Jury « Général Ferrié », un dossier en huit exemplaires, C/O S.E.E. 17 rue de l'Amiral Hamelin 75783 Paris cedex 16, organisé suivant le réglement du Grand Prix et en fichier .pdf zippé au secrétariat du Prix et point de contact: grandprixferrie@see.asso.fr

Attention, le dossier de candidature doit parvenir avant le 1er OCTOBRE !
 
Je vous remercie vivement de votre précieuse collaboration qui permettra au Jury de désigner le(s) lauréat(s) parmi un ensemble de candidats de grande qualité et ainsi de contribuer au développement de l'électronique, domaine scientifique et technique des plus vivants et porteurs.

 

UNATRANS F.I.E.E.C. S.E.E. A.R.E.
Fort de Bicêtre - BP 3 
94271 Le Kremlin Bicêtre
17 rue de l'Amiral Hamelin 
75016 Paris
17 rue de l'Amiral Hamelin 
75783 Paris cedex 16
17 rue de l'Amiral Hamelin 
75016 Paris
 

Né  en  1868  à  Saint-Michel-de-Maurienne,  sorti  de Polytechnique en 1889 dans l'arme du génie, capitaine en 1899,  Gustave  Ferrié  était  chargé,  la  même  année,  de suivre  les  essais  menés  par  Marconi  de  relation  par télégraphie sans fil (TSF) entre la France et l’Angleterre.

C’était  le  point  de  départ  d’une  passion  qui  allait  le dévorer, sa vie durant. Il effectua une carrière des plus brillantes qui fut marquée, en particulier, par :

  • la réalisation en 1901 de la liaison Côte d’Azur et Corse ;
  • la  relation  obtenue  en  1902  entre  la  Martinique  et  la Guadeloupe  ;
  • l’utilisation  à  partir  de  1903  de  la  Tour  Eiffel  avec  des  matériels  de  sa conception, chaque année plus performants ;
  • l’expérimentation en 1908 au Maroc d’appareils mobiles en opérations ;
  • sa  contribution  à  la  création  en  1912  d’une  section  TSF  à  l’École supérieure d’électricité ;
  • sa nomination en 1912 à la présidence de la Commission internationale des longitudes par TSF ;
  • l’équipement en matériel radio des places fortes de l’est, à la veille de la Première Guerre mondiale (1914-1918).

Cette guerre fut pour lui, à son poste de commandement de la Tour Eiffel, à la tête de la radiotélégraphie militaire, l’occasion de rendre d’éminents services  :  réseaux  de  radiogoniométrie,  systèmes  d’écoutes,  repérage par le son, liaisons avec l’aviation.

Après  la  Victoire,  Gustave  Ferrié  eut  l’idée  de  reconvertir  à  usage  civil l’émetteur de la Tour Eiffel, créant ainsi la première station radiophonique.

Promu général en 1919, Gustave Ferrié était en 1922 élu à l’Académie des  sciences.  Il  était,  par  mesure  exceptionnelle,  maintenu  en  activité sans limite d’âge, continuant à donner jusqu’à sa mort en 1932 un élan à la recherche scientifique française.

A la suite d’un hommage solennel rendu à la mémoire du général Ferrié le  12  novembre  1949  dans  le  grand  amphithéâtre  de  la  Sorbonne,  un comité  s’est  constitué  sous  le  nom  de  Comité  national  Ferrié,  sous  la présidence  du  colonel  Paul  Brenot.  Ce  comité  institua  le  Prix  général Ferrié, récompensant un scientifique dont le travail contribue aux progrès de la radioélectricité. 

 

 

Jury

Administrateur groupe, Président du Jury

  • Jean-luc Leray

Jury

  • Michel Amiet
  • Patrick Bernard
  • Jean-pascal Duchemin
  • Paul Friedel
  • Guy Le-bouter
  • Joe Wiart

Administrateur groupe, Jury

  • Jean-paul Watteau

Distinctions

2017 Arnaud Dupas

Nokia Bell Labs
L’introduction de la dynamique dans les réseaux optiques

L’introduction de la dynamique dans les réseaux optiques

2016 Lilian Bossuet

Laboratoire Hubert Curien, URM CNRS 5516, Telecom Saint-Etienne, Université Jean Monnet Pour ses travaux : « Lutte contre la contrefaçon de composants électroniques »
Lutte contre la contrefaçon de composants électroniques

2015 Nicolas Jeannin

ONERA-DEMR
La propagation dans la troposphère pour les systèmes spatiaux de télécommunications à très haut débit en bandes Ka et Q/V

2014 Catherine LAMY-BERGOT

De la société Thales Communications & Security (TCS) pour ses travaux dans le domaine "Communication HF à large bande avec forme d’onde à haut débit"

presentation_prixferrie2014_finale_lamy_bergot.pdf

2013 Pascal PAGANI

Exposé du lauréat 2013 - Pascal PAGANI

2012 Claire Fenouillet-Beranger, Frédéric Boeuf, Olivier Faynot, Stéphane Monfray

de la société STMicroelectronics et CEA-Leti, pour leurs travaux sur :
Le Fully-Depleted Silicon-On-Isulator (FDSOI) une rupture technologique majeure pour la poursuite de la miniaturisation des circuits électroniques

Présentation_General_Ferrie_Soiree du 3 decembre 2012_V7.pdf