Pas à pas, le polymère photovoltaïque avance

Version imprimablePDF version

Un rendement de conversion de 10,6% un nouveau record pour la cellule photovoltaïque polymère d'UCLA (University of California, Los Angeles), légère et de bas coût potentiel comparée aux cellules silicium usuelles.

On en était à 8,6% en juillet dernier. Si les performances sont encore réduites par rapport aux cellules conventionnelles, l'objectif reste bien de les rattraper, avec ce nouveau polymère développé par le japonais Sumitomo Chemical.
Cette cellule combine deux couches actives avec des bandes d'absorption différentes, l'une dans le visible et l'autre dans l'infrarouge. L'objectif visé est 15% en labo, et 10% en production, pour rester compétitif vis-à-vis du silicium.

Groups: